Une mobilisation mondiale s’organise contre Bolsonaro

Ce dimanche 28 juin, une initiative citoyenne baptisée par ses organisateurs « Stop Bolsonaro » entend élever au rang mondial la contestation contre le président néofasciste brésilien, Jair Bolsonaro.

Au Brésil et dans le monde entier, il s’agit d’exiger dans la rue et sur Twitter avec le hashtag #StopBolsonaroMundial, la destitution d’un président à l’élection contestée et dont la gestion sanitaire de l’épidémie de coronavirus est volontairement inexistante. Qualifiée de « petite grippe » par le président brésilien, la Covid-19 a déjà fait plus de 55 000 victimes dans le pays et touché plus d’un million de personnes. Le Brésil représente à lui seul plus de la moitié de la centaine de milliers de morts que dénombrent l’Amérique latine et la Caraïbe, et est le second pays le plus touché au monde après les États-Unis de Donald Trump.

Face à la pandémie, Bolsonaro laisse ainsi mourir son peuple. Au-delà de la gestion sanitaire, c’est la politique générale du président qui sera contestée ce dimanche partout à travers le monde, et en particulier sa politique raciste et discriminatoire envers les plus pauvres et les minorités, et dont les relants fascisants ne sont plus à démontrer suite aux menaces répétées d’auto-putsch militaire. Plus de 50 villes de 19 pays différents ont déjà rejoint l’action mondiale prévue pour demain.


International mobilisation against Bolsonaro

This Sunday, June 28th, a citizens’ initiative called « Stop Bolsonaro » by the organizers intends to export to international level the contestation against the Brazilian neofascist president, Jair Bolsonaro.

The initiative, started from Brazil and expanded around the world, aims to dismiss the president through street and Twitter protests with the hashtag #StopBolsonaroMundial. Won in very controversial and disputed elections, he was in the absent subscribers in the management of the coronavirus epidemic. Considered as “the little flu » by the Brazilian president, the Covid-19 has already claimed more than 55,000 lives in the country and affected more than a million people. Brazil alone accounts for more than half of the hundreds of thousands of deaths in Latin America and the Caribbean, and is the second most affected country in the world after Donald Trump’s United States.

Bolsonaro lets his people facing death in front of the pandemic. Beyond his health management failure, it is the general policy of the president that will be denied this Sunday all over the world. Particularly, racism and discrimination towards poor people and minorities. After what is being seen from repeated threats of military self-coup, hints of fascism raised to the surface. More than 50 cities from 19 different countries have already joined the global action planned for tomorrow.

Le décret avait été publié dans l'entre-deux-tours de la présidentielle : en application d'une réforme de la haute fonction publique, les deux corps historiques du ministère des Affaires étrangères devraient être progressivement supprimés. Une annonce soudaine, remise en cause par les diplomates qui s'inquiètent du devenir de la profession.
« La Banque centrale européenne est confrontée à une forte inflation dans la zone euro. Elle prévoit bientôt une hausse des taux d’intérêt auxquels elle prête aux banques qui elles-mêmes vendent du crédit ensuite. Commençons par dire que dans le contexte économique actuel, la hausse des taux d’intérêt pour lutter contre l’inflation est inutile. » Nous publions ici la note de Jean-Luc Mélenchon issue de son blog dans laquelle il appelle la BCE à ne pas réhausser les taux d'intérêts.
Dans un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'organisation alerte sur le risque que fait peser l'obésité sur la population. La maladie pourrait devenir la première cause de cancers évitables, devant le tabagisme.
L’entreprise de démolition menée par les conservateurs aux États-Unis contre le droit à l’avortement se poursuit. La Cour suprême serait sur le point d’adopter un revirement de jurisprudence sur la question, une information révélée dans une fuite inédite dans l’histoire de l’institution.
À l'occasion de la Journée internationale des travailleurs et des travailleuses, des millions de personnes sont descendues dans les rues partout dans le monde. Certains rassemblements ont été particulièrement mouvementés, reflétant des revendications diverses avec des sociétés toujours plus aliénantes. Petit tour du monde.
« Avec 30 % des voix à la présidentielle, la gauche unie peut espérer l’obtention d’un poids important à l’Assemblée nationale. » El Espectador relaye l’information de l’accord entre les écologistes et La France insoumise. Le quotidien colombien y voit un signe de bon augure pour les législatives de juin. L’article a été publié sous le titre « Un accord historique pour la gauche française rebat les cartes avant les élections ».
« Les élections législatives de juin détermineront la capacité d’Emmanuel Macron à gouverner dans un système français où la composition du gouvernement dépend d’une majorité à l’Assemblée nationale. Dans la Vème République, il y a eu trois cohabitations avec un président et un Premier ministre issus de partis opposés. » Publié dans le titre de presse catalan Público, nous vous proposons la traduction de cet article d’Aída Palau Sorolla. Il a été publié sous le titre original « Désormais réélu, Macron met en jeu sa capacité à gouverner en jeu lors des élections législatives de juin ».
« Depuis des années, les médias le qualifient de « diviseur » et l’accusent d’« indulgence envers l'islamisme ». Des attaques qui n’ont pas empêché Jean-Luc Mélenchon d’obtenir un résultat historique lors des élections françaises. La députée de gauche Danièle Obono explique à Jacobin comment sa campagne a défié les attaques – et a sauvé la gauche de l'effondrement. » Nous traduisons cet entretien entre Danièle Obono et David Broder du média états-unien Jacobin, publié sous le titre original « Jean-Luc Mélenchon a défié les attaques et donné de l'espoir à la gauche française ».

Abonnez-vous !

Vous pouvez vous inscrire et recevoir la newsletter du Monde en Commun.