Nos analyses

Vous trouverez dans cette rubrique l’ensemble des contenus originaux élaborés par l’équipe des animateurs et les personnalités membres du Monde en commun. Interviews, articles d’analyse et d’opinion ou encore des vidéos.

In this section you will find all the original content developed by the team of animators and personalities who are members of Le Monde en commun. Interviews, analysis and opinion, articles or videos.

En esta sección, se encuentra el contenido original desarrollado por el equipo de animadores y personalidades del Mundo en común. Entrevistas, análisis y artículos de opinión o videos.

Vendredi 19 novembre, un évènement historique a eu lieu en Inde : le mouvement social initié par les paysannes et les paysans indiens en août 2020 a porté ses fruits. Le Premier ministre Narendra Modi, représentant du parti hindouiste Bharatyia Janata Party (BJP, Parti du peuple indien), a retiré les trois lois de « réforme » du secteur agricole que son gouvernement avait fait adopter à la baguette en septembre 2020, par un Parlement où il jouit d’une majorité absolue. Ces « réformes » avaient pour but de déréguler le secteur primaire en supprimant le système de prix garantis par l’Etat. Elles reposaient sur le diptyque privatisation et libéralisation. Dans un pays où plus de 50% de la population travaille dans l’agriculture (pour 18% du PIB), mais où la taille moyenne des exploitations est d’un hectare, les petits paysansscraignaient de perdre leurs moyens de subsistance et leur autonomie en étant absorbé.es par les grands groupes agro-alimentaires – dont le groupe Ambani, très proche du Premier ministre dont il finance activement les campagnes électorales.
Mardi 23 novembre 2021, le Parlement européen votera sur la réforme de la PAC. Son adoption serait un désastre face à la catastrophe climatique et environnementale et à la crise sociale dans l’agriculture. Le député européen Manuel Bompard ne votera pas en faveur de la nouvelle politique agricole commune et appelle à une mobilisation citoyenne contre cette réforme. Nous partageons ici sa tribune publiée dans Reporterre.
Le 9 novembre, à l’occasion des 51 ans de la mort du général de Gaulle, pas moins de neuf candidats à l’élection présidentielle se sont rendus sur sa tombe à Colombey-les-Deux-Eglises. Le premier ministre, représentant le président candidat non déclaré, a dit : « Tout le monde, quelque part, est un peu gaulliste. Après, il faut l’incarner dans son comportement quotidien ». Dont acte…
Le Mardi 2 Novembre 2021 se sont tenues à New York City les différentes élections de la ville dont celle du maire. Deux choix pour les citoyens : le candidat démocrate, Eric Adams et le candidat républicain, Curtis Sliwa : deux caricatures de la politique locale.
Dimanche, les membres civils du gouvernement soudanais, dont le premier ministre Abdallah Hamdok, ont été arrêtés par l’armée. Le général Abdel Fattah Abdelrahman Al-Bourhane, président du « conseil de souveraineté », a justifié l’usage de la force pour « rectifier le cours de la transition ». Il a déclaré l’état d’urgence, dissous les instances de transition, limogé les gouverneurs régionaux, et annoncé la formation prochaine par l’armée d’un « gouvernement de personnes compétentes », jusqu’à la tenue d’élections en juillet 2023.

Recherche par mots-clés

Par format

Par date

Par dossiers