dossier

L’écologie populaire

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@lemondeencommun.info

les articles du dossier

L’ère du peuple
Cette pandémie c'est la sécheresse. Jean-Luc Mélenchon avait déjà alerté dans son meeting en réalité augmentée sur l'eau en avril 2021. L'ONU l'a officiellement annoncé la semaine dernière; la sécheresse est la prochaine pandémie de ce siècle : 50°C au Canada en mai causant la mort de 500 personnes en une semaine, 1,14 million de personnes en situation d’insécurité alimentaire au Madagascar qui connait sa pire sécheresse depuis 40 ans, un dôme de chaleur extrême dans l'Ouest des Etats-Unis menace la région de nouveaux incendies ravageurs, première alerte de sécheresse depuis un siècle au Brésil, record de température terrestre mesuré l’an dernier en Iran et au Mexique… aux quatre coins du monde, la fournaise. Depuis le début des années 2000, au moins 1,5 milliard d’humains ont déjà été touchés par une sécheresse, pour un coût économique estimé par l’ONU à 124 milliards de dollars. Et comme toujours, les personnes les plus vulnérables sont les premières touchées, alors qu’elles ne contribuent en rien au réchauffement climatique : la moitié la plus pauvre de la population mondiale n’est responsable que de 10% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Les effets dévastateurs des changements climatiques sur ceux qui vivent déjà dans la pauvreté sont de plus en plus difficiles, voire impossibles, à éviter. Il est urgent (et c'est un bien faible mot) que les Etats mettent tout en œuvre pour adapter l’humanité à ce phénomène de changement global de l’écosphère. En tant qu’il s’agit d’un défi universel à relever, nous partageons sur Le Monde en Commun la dernière note de blog de Jean-Luc Mélenchon sur le sujet.
Le Monde en Commun
Il y a quelques jours, un rapport de l’ONU a tiré la sonnette d’alarme : « la sécheresse sera la prochaine pandémie mondiale ». Le Brésil, le Mexique ou encore les Etats-Unis subissent déjà le manque d’eau. La température moyenne mondiale a quant à elle déjà augmenté de +1,2°C. Le Canada est un aperçu du pire : 50°C et près de 500 morts en une semaine à cause d’un dôme de chaleur. L’Organisation Météorologique Mondiale a prévenu que le seuil de +1,5°C risquait d'être atteint d'ici 2025. Concrètement, la moitié de la population mondiale devrait vivre dans des régions confrontées à des pénuries d'eau dans les prochaines années. La France ne sera pas épargnée et il faut s’y préparer : voilà la conclusion à tirer du dernier rapport du Haut Conseil pour le Climat.
Le Monde en Commun
En Bolivie, à La Paz, Jean-Luc Mélenchon s’est exprimé devant les représentants du Parlement andin et devant l’assemblée des « Ponchos Rojos » (Ponchos rouges, mouvement révolutionnaires historique). Les Ponchos Rojos ont souhaité le reconnaître comme l’un de leurs représentants et l’ont ainsi intronisé lors de leur assemblée. Le Président du Parlement andin, Adolfo Mendoza a réaffirmé la volonté des pays membres de se mobiliser pour la levée des brevets sur les vaccins contre la Covid-19. Une lutte mondiale. Jean-Luc Mélenchon s’est exprimé en ce sens. Nous publions ici son discours écrit (en français et en espagnol) ainsi que la vidéo sous-titrée.
Le Monde en Commun
Historienne, professeure de Sciences, Technologie et Société au MIT (Massachusetts), Kate Brown est connue pour ses recherches en histoire environnementale. Elle est l'auteure du livre "Manuel for Survival" sur la catastrophe de Tchnernobyl dont elle a étudié les conséquences, encore sous-estimées aujourd'hui. Elle livre dans cet ouvrage le résultat de dix années d'enquête. Entretien réalisé par Eve Brochart, Hadrien Clouet et Kevin Vercin.
Le Monde en Commun
Les plus gros pollueurs de la planète ont participé au sommet virtuel organisé par Joe Biden le 22 avril 2021, lors de la Journée de la Terre. L’occasion pour le président de redorer l’image des États-Unis à l’international afin de restaurer l’hégémonie du pays après les années Trump. Un sommet auquel a participé Emmanuel Macron, avec d’autres chefs d’Etat qui bafouent les droits de l’homme dans leur pays et qui n’ont jamais mis en place une seule mesure écologique. Un sommet pour le climat, entre hypocrisie et greenwashing impérialiste…