dossier

En temps de coronavirus

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@lemondeencommun.info

Sous le masque du Coronavirus

Les épidémies sont de vieilles compagnes de l’Histoire humaine. Elles ont toutes été le résultat de la mondialisation, c’est-à-dire du fait que, si loin que l’on remonte dans le temps, les êtres humains se sont toujours déplacés et ils ont donc transporté avec eux d’un endroit vers l’autre les microbes auxquels ils avaient eux-mêmes survécu. On connaît le terrible impact des maladies transportées par les conquistadors sur le monde des Indiens d’Amérique. Il explique aussi comment les populations nomades de tous les continents ont pu être exterminées par les sédentaires survivants des maladies qu’ils avaient contractées.

Lire le texte de référence

les articles du dossier

Libération
Depuis la découverte des premiers vaccins contre le coronavirus, les grandes puissances se sont livrées à une véritable course aux doses. De l'Union européenne aux États-Unis, des négociateurs se sont livrées à des tractations sans aucune transparence. Le revers de la médaille ? Les puissances les plus fragiles peinent à se procurer des vaccins. Une tribune importante qui demande que les vaccins soient un bien commun !
The Daily Star
Sanofi emploie près de 1 000 personnes au Bangladesh. Tandis que le laboratoire pharmaceutique enregistre des bénéfices grâce aux vaccins, il supprime des emplois en France et au Bangladesh. Au Bangladesh, les employés sont en grève depuis samedi 6 février 2021. Le groupe a en effet décidé de quitter le pays. IndustriALL Global Union et son affilié Bangladesh Chemical, Energy and Allied Workers Federation (BCEF-Fédération des travailleurs bangladais des secteurs de la chimie, de l’énergie et des industries assimilées) demandent au groupe de renoncer à ce choix destructeur d'emplois.
El Financiero
L'accès aux différents vaccins contre le coronavirus est une des inégalités les plus frappantes pendant la crise sanitaire actuelle. Tandis que l'Union européenne et les États-Unis s'arrogent un grand nombre de doses, d'autres pays sont laissés sur le côté. À Cuba, un autre modèle est développé : à partir du 1er mars 2021, les touristes pourront être vaccinés.
The Economist
Depuis 2006, The Economist publie chaque année son index des démocraties, un rapport d'un peu plus de 70 pages qui analyse l'état des démocraties dans le monde. L'édition 2020 est un peu particulière puisque les phénomènes étudiés le sont à travers le prisme du coronavirus. Une année particulière mais une certitude : la pandémie a entrainé ou servi de prétexte à un recul des libertés individuelles aux quatre coins de la planète. Sur une échelle de 0 à 10, le score moyen mondial est de 5,37, le pire score jamais observé. Les libertés ont ainsi reflué dans près de 70% des pays étudiés et la France est devenue une démocratie défaillante.
Du Liban à l'Allemagne en passant par le Portugal ou encore le Congo, les mobilisations contre les mesures imposées par les gouvernements sont de plus en plus nombreuses. Partout où la stratégie de restrictions des libertés est appliquée, sans démontrer d’efficacité face aux contaminations, la contestation explose. Les raisons qui poussent à l'action sont nombreuses : contre le confinement, la crise économique ou encore la restriction des libertés, des milliers de personnes se soulèvent tandis que les mesures qui restreignent la vie humaine, en ne permettant plus que le travail est sur le point de fêter sa première bougie, aux quatre coins de la planète. Le Monde en Commun vous propose un article inédit qui met en lumière ce désir de liberté, de rupture avec les règles de plus en plus dures à supporter, en France et ailleurs.