dossier

Les luttes syndicales

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@lemondeencommun.info

Construire des coopérations internationalistes : le modèle du syndicalisme international

Pour qu’une société humaine puisse perdurer elle doit avoir pour projet la coopération entre ses membres. Pourtant la mondialisation de la production et des échanges s’est largement développée sur la mise en concurrence des travailleurs et les normes qui les protègent. Elle transforme les équilibres sociaux-économiques et les modes de régulations en affaiblissant considérablement les États.

lire la suite >

les articles du dossier

L’Indépendant
La question du lien entre les chauffeurs et Uber est une des questions les plus vives dans les débats concernant l'économie des plateformes. Le statut d'autoentrepreneur permet aux plateformes, notamment Uber d'économiser en ne payant pas les cotisations à verser, fragilisant grandement les chauffeurs. La Cour suprême britannique estime qu'il s'agit de salariés. Une décision qui ouvre enfin la porte à des droits pour les travailleurs des plateformes.
Bastamag
Nous vous en avons parlé à plusieurs reprises... Jusqu'à 250 millions d'Indiens étaient mobilisés depuis le mois de janvier 2020, contre la dérégulation du secteur agricole. 2% de la population mondiale était en grève et la lutte a fini par payer. La Cour suprême indienne a décidé de suspendre les trois réformes à l'initiative du gouvernement dirigé par Narendra Modi.
L'Inde est peuplée par 1,353 milliard de personnes (selon les données de 2018). Depuis le 8 janvier 2020, les travailleurs, étudiants ainsi que d'autres parties de la population se mobilisent contre les réformes antisociales et antisyndicales du gouvernement. Depuis le mois de novembre, ce sont les agriculteurs qui s'opposent à la libéralisation de leur secteur qui font face à la répression sans faiblir. Près de 20% de la population du pays est mobilisée ou 2% de la population mondiale. Marina Mesure revient sur ces journées de lutte, les causes profondes de la crise qui donnent lieu à un mouvement de masse !
Depuis la fin du mois de novembre 2020 plus de 200 millions de paysans et ouvriers ont en grève. Ils se mobilisent contre les réformes du premier ministre Naredra Modi et de son gouvernement. Cette réformes qui visent notamment à libéraliser le secteur agricole donnent naissance à une mobilisation de grande ampleur, dans un contexte économiquement difficile.
The Swaddle
270 plantations dans l’État d’Assam sont en grève, soit 400 000 travailleurs... La cause de ce mouvement de grande ampleur ? Des promesses non tenues, de mauvaises conditions de travail et des travailleurs durement éprouvés par le Coronavirus. Ces travailleurs des plantations sont principalement des travailleuses : c'est toute la charge de la maternité, du foyer qui vient s'ajouter à ces mauvaises conditions, rendant plus présente encore la pénibilité de la situation dans un contexte de crise.