dossier

La fin du libéralisme

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@lemondeencommun.info

Texte de référence à venir…

les articles du dossier

Le Monde en Commun
Le Sommet Social de l’Union européenne, qui a réuni les chefs d’État et de gouvernement à Porto les 7 et 8 mai dernier, était censé marquer un "tournant social" pour l'Union européenne, dans un contexte de profonde crise dans tout le continent. Il n’en est sorti que des mots creux et aucun engagement concret, visiblement la seule chose dont l’UE est capable en matière de social, alors même que la crise sanitaire nous montre plus que jamais que l'innocuité des dogmes du marché et de la concurrence sur lesquels reposent ses politiques.
Le Monde en Commun
Ce projet de compétition fermée porté par 12 des plus riches clubs de football européens a disparu aussi vite qu’il est arrivé. Entre fronde des supporters, réactions de présidents de clubs et dégoûts de nombreux joueurs, tout a basculé quand les dirigeants de Chelsea ont cédé face à la pression populaire, entraînant le départ des 11 autres dissidents avec eux. Un fiasco que beaucoup expliquent par « la lutte contre le foot-business » et « pour les valeurs inhérentes au sport le plus populaire du monde ». Mais que se cache-t-il vraiment derrière toute cette histoire de Superleague ?
Le Devoir
Au Canada, 80% des revenus publicitaires en ligne sont contrôlés par Facebook et Google. Un véritable manque à gagner pour les titres de presse qui voient leurs contenus partagés sans pour autant que les revenus générés soient partagés. Le texte qui vise à changer cela s'inspire de la législation australienne et également de notions comme le droit d'auteur. Un choix politique intéressant qui augure néanmoins un bras de fer avec Facebook.
Financial Times
Si même le Financial Times revient de manière critique sur le projet de loi sécurité globale ainsi que la triste soirée du 23 novembre 2020, c'est que quelque chose ne va pas ! Avec son point de vue américain sur l'actualité française, cet éditorial du journal semble indiquer qu'il n'y a pas qu'en France que l'on constate la dérive illibérale et autoritaire d'Emmanuel Macron !