Nos analyses

Vous trouverez dans cette rubrique l’ensemble des contenus originaux élaborés par l’équipe des animateurs et les personnalités membres du Monde en commun. Interviews, articles d’analyse et d’opinion ou encore des vidéos.

In this section you will find all the original content developed by the team of animators and personalities who are members of Le Monde en commun. Interviews, analysis and opinion, articles or videos.

En esta sección, se encuentra el contenido original desarrollado por el equipo de animadores y personalidades del Mundo en común. Entrevistas, análisis y artículos de opinión o videos.

Après un faux-suspense, Denis Sassou-Nguesso a été réélu à la tête de la République du Congo pour 5 ans supplémentaires, avec des résultats provisoires publiés le 24 mars le créditant à plus de 88% des voix, loin devant les divers « opposants » qui briguaient la présidence. Le plus renommé d’entre eux, Guy-Brice parfait Kolélas, est décédé des suites du Covid-19 le lendemain du scrutin dans l’avion qui l’évacuait vers la France pour y être soigné. Après 37 ans cumulés à la tête d’un pays ruiné où les services publics tombent en lambeaux, Sassou-Nguesso a réussi à étouffer toute opposition, plonger son pays dans la détresse sociale et continue à se jouer de ses partenaires internationaux. L’empereur d’Afrique centrale concentre sa diplomatie sur la protection des forêts du bassin de Congo et la lutte contre les changements climatiques pour continuer à exister sur la scène internationale et à prédater des fonds internationaux. Alors que la République du Congo possède une vaste surface forestière, évaluée à 22 334 000 ha, soit plus de 65,4 % de la superficie du pays, auxquelles s’ajoutent plus de 50 000 ha de forêts plantées, la cause climatique n’est bien sûr qu’un alibi pour tenter de redorer son blason de dictateur vieillissant dont la seule obsession reste la conservation du pouvoir et la recherche du profit. Pour Le Monde en Commun, Gabrielle Cathala signe une analyse dense et complète de la stratégie de l'homme à la tête du Congo.
À l’occasion de la récente visite du Pape François en Irak, une première historique, nous sommes revenus sur la situation en Irak. Ce pays est traversé, comme la Syrie, par toutes les violences politiques qui marquent le Proche Orient depuis des décennies. Il est également le théâtre de mobilisations citoyennes. Entretien avec Adel Bakawan, Directeur du Centre de sociologie de l’Irak (Université de Soran en Irak), Directeur du département recherche de l’Institut de Recherche et d’Etudes Méditerranée Moyen-Orient (IREMMO), chercheur associé de l’Institut français des relations internationales (IFRI). Il a publié de plusieurs ouvrages concernant notamment l’Irak. Entretien réalisé par Arnaud Le Gall, avec l’aide de Laure Saboureux, Linda Manceau et Alex Piguet.
« Vous avez contribué, vous êtes aussi responsable de la souffrance du peuple. Vous avez acquitté ceux qui se sont endettés. Le système judiciaire a un impact sur la vie des gens...», voici ce qu'a affirmé la vice-présidente d'Argentine Cristina Fernández de Kirchner. La cause ? L'affaire du futur dollar qui marque l'incursion du pouvoir judiciaire dans la vie politique argentine.
Le 8 mars est la journée internationale des droits des femmes. Cette journée a été initiée par la militante féministe et marxiste allemande qui a vécu en France, Clara Zetkin en 1910. Elle a été proposée il y a maintenant 111 ans dans le cadre de la Première conférence internationale des femmes socialistes en écho aux mobilisations des travailleuses étasuniennes entre 1909 et 1910. Cette journée est intrinsèquement liée au socialisme, aux luttes en vue de nouveaux conquis sociaux (le droit de vote d'abord, d'autres revendications comme l'avortement, la parité ou l'égalité de fait par la suite), en définitive à l'émancipation. À l'occasion de cette journée, Le Monde en Commun vous propose un article inédit : un tour d'horizon des femmes emprisonnées ou victimes de la répression pour leurs idées, leurs luttes afin de mettre en lumière leurs combats.
Le lundi 22 février, Jean-Luc Mélenchon a participé à une conférence aux côtés du président de l’Argentine, Alberto Fernandez, et le candidat à la présidentielle brésilienne Fernando Haddad. Cette conférence a pour objectif de visualiser où en sont les différentes procédures de guerre judiciaire ou Lawfare dans le monde. D'autres conférences vont avoir lieu.

Recherche par mots-clés

Par format

Par date

Par dossiers