Manifestations dans tout le pays après le meurtre homophobe de Samuel Luiz

Ce jeune homme de 24 ans, a été battu à mort près d’une discothèque de La Corogne dans le Nord-Ouest du pays le week-end dernier. D’importantes manifestations ont eu lieu Lundi 5 juillet dans tout le pays pour dénoncer un crime homophobe. 

« Justice pour Samuel », « L’homophobie et le fascisme c’est la même chose » : voici les slogans qui étaient inscrits sur les banderoles tenues par des manifestants à Madrid, à Barcelone, ou encore à La Corogne ce lundi, en plus des très nombreux drapeaux arc-en-ciel et pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Stop homophobie » ou encore « ils sont en train de nous tuer » et « ce ne sont pas des coups, ce sont des assassinats ». Les médias espagnols ont rapporté qu’au moins sept personnes ont frappé Samuel Luiz en l’insultant dans la nuit de samedi à dimanche, en raison de son orientation homosexuelle. Les Espagnols crient leur indignation et réclament justice pour Samuel : 

Ce crime homophobe survient à la fin de la semaine des fiertés en Espagne, qui compte parmi les pays les plus progressistes au monde en matière de droits de la communauté LGBT : premier pays à dominante catholique à avoir autorisé le mariage homosexuel en 2005, y compris le droit d’adoption, le premier ministre Pedro Sanchez vient d’approuver, mardi 29 juin, la « loi Trans » qui autorisera notamment les jeunes à changer la mention de sexe sur leur carte d’identité. 

Le premier ministre a d’ailleurs exprimé son soutien sur twitter après le crime odieux de Samuel Luiz : « Je suis convaincu que l’enquête de la police trouvera bientôt les auteurs de l’assassinat de Samuel et fera toute la lumière sur les faits. C’est un acte sauvage et sans pitié. Les droits et les libertés ne reculeront pas. L’Espagne ne le tolèrera pas. »

La banderole « l’homophobie et le fascisme c’est la même chose » est particulièrement parlante, à l’heure où l’homophobie progresse dangereusement en Europe : en Hongrie, où le président d’extrême droite Viktor Orban, après avoir modifié la Constitution en fin d’année 2020 pour y faire figurer l’interdiction d’adopter pour les couples homosexuels, vient d’adopter une loi homophobe qui consiste à interdire toute « promotion » de l’homosexualité dans l’espace public. 

Egalement en Géorgie ce lundi, une marche des fiertés a été annulée après des violences déclenchées par des groupes hostiles à Tbilissi, capitale de ce pays du Caucase aux moeurs conservatrices, dirigé par le premier ministre libéral de centre gauche Irakli Garibachvili qui s’était lui-même opposé à la tenue de cette marche la jugeant « déraisonnable en raison des risques de confrontations ». Pour les organisateurs, cette position du premier ministre est irresponsable et « ne fait qu’empirer une situation déjà tendue ». 

Le décret avait été publié dans l'entre-deux-tours de la présidentielle : en application d'une réforme de la haute fonction publique, les deux corps historiques du ministère des Affaires étrangères devraient être progressivement supprimés. Une annonce soudaine, remise en cause par les diplomates qui s'inquiètent du devenir de la profession.
« La Banque centrale européenne est confrontée à une forte inflation dans la zone euro. Elle prévoit bientôt une hausse des taux d’intérêt auxquels elle prête aux banques qui elles-mêmes vendent du crédit ensuite. Commençons par dire que dans le contexte économique actuel, la hausse des taux d’intérêt pour lutter contre l’inflation est inutile. » Nous publions ici la note de Jean-Luc Mélenchon issue de son blog dans laquelle il appelle la BCE à ne pas réhausser les taux d'intérêts.
Dans un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'organisation alerte sur le risque que fait peser l'obésité sur la population. La maladie pourrait devenir la première cause de cancers évitables, devant le tabagisme.
L’entreprise de démolition menée par les conservateurs aux États-Unis contre le droit à l’avortement se poursuit. La Cour suprême serait sur le point d’adopter un revirement de jurisprudence sur la question, une information révélée dans une fuite inédite dans l’histoire de l’institution.
À l'occasion de la Journée internationale des travailleurs et des travailleuses, des millions de personnes sont descendues dans les rues partout dans le monde. Certains rassemblements ont été particulièrement mouvementés, reflétant des revendications diverses avec des sociétés toujours plus aliénantes. Petit tour du monde.
« Avec 30 % des voix à la présidentielle, la gauche unie peut espérer l’obtention d’un poids important à l’Assemblée nationale. » El Espectador relaye l’information de l’accord entre les écologistes et La France insoumise. Le quotidien colombien y voit un signe de bon augure pour les législatives de juin. L’article a été publié sous le titre « Un accord historique pour la gauche française rebat les cartes avant les élections ».
« Les élections législatives de juin détermineront la capacité d’Emmanuel Macron à gouverner dans un système français où la composition du gouvernement dépend d’une majorité à l’Assemblée nationale. Dans la Vème République, il y a eu trois cohabitations avec un président et un Premier ministre issus de partis opposés. » Publié dans le titre de presse catalan Público, nous vous proposons la traduction de cet article d’Aída Palau Sorolla. Il a été publié sous le titre original « Désormais réélu, Macron met en jeu sa capacité à gouverner en jeu lors des élections législatives de juin ».
« Depuis des années, les médias le qualifient de « diviseur » et l’accusent d’« indulgence envers l'islamisme ». Des attaques qui n’ont pas empêché Jean-Luc Mélenchon d’obtenir un résultat historique lors des élections françaises. La députée de gauche Danièle Obono explique à Jacobin comment sa campagne a défié les attaques – et a sauvé la gauche de l'effondrement. » Nous traduisons cet entretien entre Danièle Obono et David Broder du média états-unien Jacobin, publié sous le titre original « Jean-Luc Mélenchon a défié les attaques et donné de l'espoir à la gauche française ».

Abonnez-vous !

Vous pouvez vous inscrire et recevoir la newsletter du Monde en Commun.