La justice brésilienne annule un des procès fait à Lula pour manque de preuves

Partager sur facebook
Partager sur twitter

La justice brésilienne a annulé mardi 1er septembre l’une des neuf affaires ouvertes pour corruption présumée contre l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva.

La décision a été prise par un tribunal de Brasilia, considérant qu’il n’y avait pas « suffisamment de preuves » pour poursuivre le processus. Ce serait le cinquième procès contre l’ancien président qui serait annulé par la justice brésilienne. Ce tribunal avait déjà rejeté certaines de ces accusations contre Lula da Silva l’année dernière, mais il jugeait encore celles correspondant aux crimes présumés de corruption et de trafic d’influence.

L’affaire annulée fait référence aux accusations de corruption, de trafic d’influence, de blanchiment d’argent et d’association illicite portées contre Lula sous l’hypothèse non prouvée qu’il favorisait les activités illicites de l’entreprise de construction Odebrecht en Angola.

En Inde, la mobilisation populaire contre la libéralisation du secteur agricole ne faiblit pas. Alors que les grèves ont paralysé jusqu'à 2% de la population mondiale, la répression s'accroît. Elle a gagné en intensité avec l'arrestation de Disha Ravi, militante écologiste âgée de 21 ans. Elle est accusée de comploter contre la nation. Dans les faits, elle a relayé un kit expliquant comment manifester sur internet.
La députée insoumise Manon Aubry a lancé une campagne contre l'impunité des multinationales. Contre ceux qui bafouent les droits humains et détruisent l'environnement, Manon Aubry propose de rendre le pouvoir aux citoyens. Cette campagne vise à se mobiliser quelques jours avant le vote du Parlement européen concernant le devoir de vigilance des entreprises. Une campagne à relayer avec le hashtag qui commande !
Avec ces nouvelles journées de manifestation, le Hirak reprend là où la pandémie et le confinement l’avaient arrêté. Viscéralement pacifiste, le mouvement promet qu’il aboutira « en 2 ans ou en 20 ans » et réitère sa volonté de voir quitter la scène politique « tous ceux qui ont déjà exercé le pouvoir ». La version algérienne du « qu’ils s’en aillent tous » (« que se vayan todos ») s’inscrit dans l’histoire des révolutions citoyennes.
Cela fait maintenant deux semaines que les journalistes, commentateurs évoquent la situation italienne. Cet article rédigé par l'économiste Stefano Palombarini vous permettra d'y voir plus clair : en revenant sur différentes années de la politique italienne récente, il montre que la situation n'est pas inédite. Un article salutaire pour comprendre ce qui se passe en Italie.
La junte birmane a choisi de durcir le ton à l'encontre des manifestants qui continuent de se mobiliser contre le coup d'État qui a mis Aung San Suu Kyi derrière les barreaux, le 1er février 2021. À l'issue d'un week-end de manifestations, deux personnes ont trouvé la mort au sein des manifestants. La jeunesse est particulièrement mobilisée contre ce coup d'État.
Le gouvernement d’Aung San Suu Kyi, conforté par la victoire de la Ligue Nationale pour la Démocratie aux dernières élections de novembre 2020 (LND), a été renversé par un coup d’état militaire le 1er février. Le président Win Myint, des opposants non encartés, et de nombreuses figures du gouvernement et de la LND, dont Aung San Suu Kyi, « conseillère spéciale de l’État » ont été arrêtés. Ce coup d’état est toutefois révélateur de relations de pouvoir préexistantes, dans lequelles l’armée avait gardé un rôle politique de premier plan. Il interroge l’ensemble de la stratégie de transition démocratique en Birmanie.
La question du lien entre les chauffeurs et Uber est une des questions les plus vives dans les débats concernant l'économie des plateformes. Le statut d'autoentrepreneur permet aux plateformes, notamment Uber d'économiser en ne payant pas les cotisations à verser, fragilisant grandement les chauffeurs. La Cour suprême britannique estime qu'il s'agit de salariés. Une décision qui ouvre enfin la porte à des droits pour les travailleurs des plateformes.
Au Canada, 80% des revenus publicitaires en ligne sont contrôlés par Facebook et Google. Un véritable manque à gagner pour les titres de presse qui voient leurs contenus partagés sans pour autant que les revenus générés soient partagés. Le texte qui vise à changer cela s'inspire de la législation australienne et également de notions comme le droit d'auteur. Un choix politique intéressant qui augure néanmoins un bras de fer avec Facebook.
La sénatrice Leila de Lima a été arrêtée le 24 février 2017. Elle était inculpée pour des infractions en lien avec les stupéfiants. Elle faisait partie des voix les plus fortes dans l'opposition au gouvernement de Rodrigo Duterte. La sénatrice avait obtenu le soutien de la communauté internationale, dont celui du député insoumis Jean-Luc Mélenchon. Considérée comme une prisonnière politique, nombre de voix de sont élevées pour exprimer leur soulagement suite à sa libération, le 18 février 2021.
Les questions des communs et de la nature sont revenues à l'agenda politique : dans un contexte de lutte contre le réchauffement climatique et le pillage des ressources naturelles dont les quantités sont pour certaines limitées, quelle place donner à la nature ? Des eurodéputés dont Younous Omarjee travaillent pour faire progresser les droits de la Nature et des animaux. Un travail exigeant qui ne fait que commencer mais salutaire pour protéger les espèces et les écosystèmes de plus en plus menacés !
En Inde, le mouvement des agriculteurs ne faiblit pas depuis le mois de novembre 2020. Le Monde en Commun vous tient régulièrement informé des évolutions du mouvement, des inflexions et vous en propose des analyses grâce à des textes inédits. Depuis plusieurs semaines, la répression se durcit. En plus des coupures d'électricité ou d'eau à l'endroit des manifestants, une militante a été arrêtée à son domicile le 13 février 2021.
Les 15 et 16 février le G5 Sahel s’est tenu à N’Djamena, la capitale du Tchad. Macron avait annoncé des « décisions structurantes » en amont du G5 Sahel. Il s’est contenté de mots creux. La seule nouveauté de ce sommet hébergé par le Tchad, l’envoi de 1200 soldats tchadiens supplémentaires, revient à donner un rôle encore plus important au président tchadien Idriss Déby. Cette analyse inédite a été publiée par Jean-Luc Mélenchon sur son site L'Ère du peuple. Elle revient sur la situation au Sahel à l'heure où la stratégie militaire française dans cette zone est de plus en…
En Europe, la crise sociale continue et frappe de manière particulièrement vive les plus jeunes. Des étudiants aux jeunes travailleurs, ceux-ci sont particulièrement touchés par le chômage et des contrats qui ne les rémunèrent pas à hauteur du travail qu'ils font, quand il ne s'agit pas de salariat déguisé. Une résolution en ce sens avait été adoptée à l'automne 2020.
Sanofi emploie près de 1 000 personnes au Bangladesh. Tandis que le laboratoire pharmaceutique enregistre des bénéfices grâce aux vaccins, il supprime des emplois en France et au Bangladesh. Au Bangladesh, les employés sont en grève depuis samedi 6 février 2021. Le groupe a en effet décidé de quitter le pays. IndustriALL Global Union et son affilié Bangladesh Chemical, Energy and Allied Workers Federation (BCEF-Fédération des travailleurs bangladais des secteurs de la chimie, de l’énergie et des industries assimilées) demandent au groupe de renoncer à ce choix destructeur d'emplois.
L'accès aux différents vaccins contre le coronavirus est une des inégalités les plus frappantes pendant la crise sanitaire actuelle. Tandis que l'Union européenne et les États-Unis s'arrogent un grand nombre de doses, d'autres pays sont laissés sur le côté. À Cuba, un autre modèle est développé : à partir du 1er mars 2021, les touristes pourront être vaccinés.
Les relations avec l'Afrique sont à revoir : méconnaissance d'un espace complexe et divers, mauvaise approche des facteurs historiques... Dans cette note inédite publiée sur le site du think tank l'Institut Rousseau, Frédéric Gallois propose plusieurs axes afin de repenser les relations avec les sociétés africaines.
Les salariés du site Amazon de Bessemer se sont mobilisés et ont réussi à monter un syndicat. Une lutte victorieuse malgré toutes les tentatives de dissuasion mises en place par la direction. Cet article publié dans L'Humanité revient sur les différentes étapes qui ont mené à cette victoire importante et encore trop singulière chez le géant de la vente en ligne qui voit régulièrement ses techniques de management contestées par les acteurs politiques, notamment l'eurodéputée insoumise Leïla Chaibi qui alerte régulièrement sur les conditions de travail des employés du géant américain.
Les Tunisiennes et les Tunisiens ont fêté le dixième anniversaire de la révolution tunisienne en janvier 2021. Cet anniversaire, dans un contexte de crise sociale et sanitaire a donné lieu à de nouvelles manifestations. Les jeunes sont extrêmement fragiles socialement et économiquement. Face aux revendications de justice ou encore de dignité, la répression est extrêmement violente. Des personnalités politiques, dont Jean-Luc Mélenchon et le groupe parlementaire de la France insoumise, des syndicalistes et universitaires s'unissent pour apporter leur soutien à la jeunesse tunisienne.
En 2019, la députée insoumise Muriel Ressiguier avait obtenu la présidence de la commission d'enquête parlementaire chargée d'établir un état des lieux sur les factions d'extrême droite et d'émettre des propositions afin de lutter contre leurs agissements délictuels ou criminels. Deux ans après, Génération Identitaire continue à agir en multipliant les actions coup de poing et les provocations : déploiement d'une banderole Place de la République à Paris lors d'un rassemblement contre le racisme, opérations anti-migrants dans les Alpes... El País a consacré un article à ce groupe dont la dissolution figure régulièrement à l'agenda politique sans que l'exécutif agisse.
Des manifestations de masse ont eu lieu ces derniers jours à Moscou, et d’autres grandes villes de Russie, pour protester notamment contre l’arrestation de l’opposant Alexeï Navalny. Nous vous proposons l’analyse, initialement publié par Jacobin, du journaliste Alexey Sakhnine. Proche du leader du Front de Gauche russe Sergueï Oudalstov, qu’il représentait à la conférence sur le Lawfare organisée aux Amfis de la France Insoumise en 2019 – Sergueï Oudalstov, que Jean-Luc Mélenchon a soutenu lors de son emprisonnement de plus de quatre années, à l’interdiction de quitter le territoire russe – Alexey Sakhnine revient sur les raisons du succès, mais…
Luiz Inácio Lula da Silva a été Président de la République fédérative du Brésil entre 2003 et 2011. Depuis son départ de la présidence, il est poursuivi en justice, ses opposants se servant de la justice pour le discréditer voire l'empêcher d'exister politiquement. Un rapport de cinquante pages publié à la fin du mois de janvier a mis en lumière le fait que son arrestation était un moyen de l'empêcher de gagner les élections.
La question de la fonte des glaces revient régulièrement dans l'actualité. 2021 ne fait pas exception : le phénomène s'accélère à une vitesse encore plus importante que les prévisions du GIEC (le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat). Une fonte dramatique qui va avoir une incidence sur la vie de millions de personnes qui résident sur les côtes dans les années à venir.
Depuis son investiture en 2019, le président Jair Bolsonaro a approuvé que 493 nouveaux pesticides fassent leur entrée sur le marché. Un record pour le Brésil, qui est le premier consommateur de produit phytosanitaire du monde. Certains de ces produits sont interdits à la vente dans l’Union européenne. Il est vrai que l’actuel président du Brésil n’a jamais caché son désir de développer l’agriculture en Amazonie, au détriment de l’écologie. Son choix de nommer au poste de ministre de l’agriculture Tereza Cristina, ancienne responsable du lobby de l’agro-négoce à la chambre des députés, était déjà un acte politique en soi.…
Depuis 2006, The Economist publie chaque année son index des démocraties, un rapport d'un peu plus de 70 pages qui analyse l'état des démocraties dans le monde. L'édition 2020 est un peu particulière puisque les phénomènes étudiés le sont à travers le prisme du coronavirus. Une année particulière mais une certitude : la pandémie a entrainé ou servi de prétexte à un recul des libertés individuelles aux quatre coins de la planète. Sur une échelle de 0 à 10, le score moyen mondial est de 5,37, le pire score jamais observé. Les libertés ont ainsi reflué dans près de 70%…
Pendant quatre ans, la politique de Donald Trump vis-à-vis de l'Amérique latine a oscillé entre désintérêt et répression tant migratoire, que commerciale. Cette parenthèse est désormais fermée. Dans un contexte où l'Amérique latine constitue un espace où les tensions entre la Chine et les États-Unis peuvent se répandre, quelle sera la politique de Joe Biden dans cette région ? Dans une analyse de dix pages, Christophe Ventura revient sur les enjeux qui sont posés à la nouvelle administration étasunienne. Une note intéressante à lire pour comprendre les enjeux de la période qui s'ouvre !
Le vendredi 29 janvier 2021 est le jour où un quatrième pays de l'Union européenne a fait le choix de légaliser la mort médicalement assistée. Un vote sans surprise qui relance le débat pour les pays dans lesquelles les initiatives et demandes en ce sens sont fortes sans que les élus ne s'emparent du sujet.
Le nouveau président des États-Unis Joe Biden a décidé de stopper la vente d'armes américaines à l'Arabie saoudite. Une décision importante puisque les États-Unis sont aujourd'hui le premier fournisseurs d'armes. 14 millions de Yémenites ont besoin d'aide. Cette décision pourrait constituer un tournant, si elle était suivie par les Européens, la France notamment.
Depuis le mercredi 27 janvier 2021, il est désormais quasiment impossible d'avorter en Pologne. Cette décision fait suite à un arrêt du Tribunal constitutionnel qui remonte au mois d'octobre 2020. Les manifestations et grèves ainsi que la solidarité internationale n'ont pas permis de stopper cette funeste décision pour les droits des femmes déjà fragilisés par un gouvernement réactionnaire.

Abonnez-vous !

Vous pouvez vous inscrire et recevoir la newsletter du Monde en Commun.