Ghana : mort de Jerry Rawlings, ancien président et figure de la lutte contre la pauvreté

Jerry Rawlings, ancien président du Ghana, considéré comme le père de la démocratie dans ce pays, est décédé le 12 novembre 2020 à l’âge de 73 ans.

Jerry Rawlings 1947 – 2020


Officier charismatique de l’armée de l’air ghanéenne, son aversion pour la corruption généralisée des élites dirigeantes de son pays le pousse, à l’instar de ce que fera son ami Thomas Sankara, à renverser en 1979 le gouvernement militaire et à installer un pouvoir civil.
Ce dernier se révélant tout aussi corrompu, il s’empare du pouvoir via un second coup d’État en 1981. Tout en n’ayant pas d’autre choix que de faire des compromis avec les institutions internationales comme le FMI, il engage des réformes profondes pour endiguer la pauvreté et engager son pays sur la voie de la démocratie.

En 1992, il est élu président à l’issue des premières élections multipartites organisées dans le pays, proclamant dans la foulée la Quatrième République du Ghana. Il se retire en 2001 à la fin de son second mandat, conformément à la constitution.
Reconnu pour avoir inauguré une longue période de stabilité politique et de démocratisation du Ghana se poursuivant aujourd’hui, il sera par la suite désigné envoyé spécial de l’Union Africaine en Somalie. Jean Ping, alors président de l’UA, le charge de mobiliser le continent et le reste de la communauté internationale pour qu’ils assument toutes leurs responsabilités et contribuent plus activement à la recherche de la paix et de la réconciliation. Une conférence de réconciliation aboutit en 2003.


Jerry Rawlings marquera durablement l’histoire politique du Ghana et du continent Africain.

L'accès aux vaccins contre le Covid-19 n'est toujours pas assuré pour tous. De nombreux pays, particulièrement en Afrique, doivent affronter des difficultés d'approvisionnement. En parallèle, les pays riches jettent à gogo des doses expirées.
« La proposition politique menée par Mélenchon dépasse nettement le périmètre électoral, politique et social des partis qui la composent et a créé une nouvelle offre politique. » Nous vous proposons la traduction de cet article de Mario Ríos, enseignant associé de l’Univesitat de Barcelone, publié dans le titre de presse catalan Público sous le nom « Dépasser les structures de parti, créer l'union populaire : leçons d'Andalousie et de France ».
La secrétaire d’État à l’Intérieur (Home Secretary) britannique est régulièrement décriée pour les décisions de son ministère. C’est à cette figure du gouvernement Johnson que revient la décision finale sur l’extradition ou non de Julian Assange.
Le décret avait été publié dans l'entre-deux-tours de la présidentielle : en application d'une réforme de la haute fonction publique, les deux corps historiques du ministère des Affaires étrangères devraient être progressivement supprimés. Une annonce soudaine, remise en cause par les diplomates qui s'inquiètent du devenir de la profession.
« La Banque centrale européenne est confrontée à une forte inflation dans la zone euro. Elle prévoit bientôt une hausse des taux d’intérêt auxquels elle prête aux banques qui elles-mêmes vendent du crédit ensuite. Commençons par dire que dans le contexte économique actuel, la hausse des taux d’intérêt pour lutter contre l’inflation est inutile. » Nous publions ici la note de Jean-Luc Mélenchon issue de son blog dans laquelle il appelle la BCE à ne pas réhausser les taux d'intérêts.
Dans un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'organisation alerte sur le risque que fait peser l'obésité sur la population. La maladie pourrait devenir la première cause de cancers évitables, devant le tabagisme.
L’entreprise de démolition menée par les conservateurs aux États-Unis contre le droit à l’avortement se poursuit. La Cour suprême serait sur le point d’adopter un revirement de jurisprudence sur la question, une information révélée dans une fuite inédite dans l’histoire de l’institution.
À l'occasion de la Journée internationale des travailleurs et des travailleuses, des millions de personnes sont descendues dans les rues partout dans le monde. Certains rassemblements ont été particulièrement mouvementés, reflétant des revendications diverses avec des sociétés toujours plus aliénantes. Petit tour du monde.

Abonnez-vous !

Vous pouvez vous inscrire et recevoir la newsletter du Monde en Commun.