dossier

La révolution citoyenne

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@linternationale.fr

l'article

Attaque terroriste contre l’ambassade cubaine à Paris

L’ambassade de Cuba à Paris a été visée dans la nuit de lundi à mardi par des cocktails molotov. Le gouvernement cubain dénonce une attaque terroriste et rend responsable les Etats-Unis.

« Je tiens le gouvernement américain pour responsable de ses campagnes continues contre notre pays qui encouragent ces comportements et des appels à la violence, en toute impunité, depuis son territoire », s’est exprimé le Ministre des Affaires étrangères de Cuba Bruno Rodriguez.

Cette attaque intervient alors que des protestations ont lieu à Cuba et qu’une campagne médiatique mensongère se servant d’images de manifestations qui n’ont rien à voir avec Cuba se propagent sur les réseaux sociaux. Les Etats-Unis se servent de la pandémie comme prétexte pour intervenir sur l’île. De nombreuses voix se sont élevées pour appeler Washington à lever le blocus contre Cuba, qui asphyxie l’île depuis plus de 60 ans.

En France, des personnalités politiques et médiatiques ont exprimé leur soutien à Cuba, comme Jean-Luc Mélenchon et les parlementaires de la France insoumise :

Le porte-parole de Génération.s Thomas Portes :

Le responsable éditorial de Regards Pablo Pillaud-Vivien a lui rappelé que ce qui brutalise l’île, c’est avant tout le blocus américain :


L’on aurait pu croire que l’arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche allait faire renaître l’espoir d’un retour à une normalisation des relations entre Washington et La Havane, amorcée par Barack Obama en 2014 avant de voler en éclats sous Trump (qui a mis en œuvre 243 mesures pour renforcer le blocus), mais non. La politique de Joe Biden sur Cuba s’inscrit dans la continuité de celle de Trump. Pour preuve : l’administration actuelle a même inscrit Cuba – ainsi que l’Iran, la Corée du Nord, la Syrie et le Venezuela – sur la liste des Etats « ne coopérant pas pleinement avec les efforts antiterroristes des Etats-Unis ». Cette annonce qui date du 25 mai, a été le renouvellement d’une mesure prise l’année dernière, signée par Trump quelques jours avant qu’il ne quitte la Maison Blanche. 

Cuba résiste

Le président du Mexique Andres Manuel Lopez Obrador, dans un discours rendant hommage à Simon Bolivar, a déclaré que Cuba devrait être déclarée « patrimoine mondial » et a dénoncé le fait que « Washington n’a jamais cessé de mener des opérations ouvertes ou secrètes contre les pays indépendants au sud du Rio Bravo » et que « l’influence de la politique étrangère américaine est prédominante en Amérique ». Il a ajouté : « Il n’y a qu’un seul cas particulier, celui de Cuba, le pays qui, depuis plus d’un demi-siècle, a affirmé son indépendance, en affrontant politiquement les États-Unis. On peut être d’accord ou non avec la Révolution cubaine, mais avoir résisté 62 ans sans être assujetti, c’est un sacré exploit. Mes paroles peuvent provoquer la colère de certains ou de beaucoup, mais comme le dit la chanson de René Pérez Joglar de la Calle 13 : ‘Je dis toujours ce que je pense’. Par conséquent, je crois que pour sa lutte pour la défense de sa souveraineté, de son pays, le peuple cubain mérite le prix de la dignité. »

Dans le même dossier

Les vidéos

Partagez !

Marina Mesure

Syndicalisme international

Marina Mesure is a specialist of social issues. She has worked for several years with organizations defending workers’ rights such as the European Federation of Building and Wood Workers.

She has campaigned against child labor with the International Labor Organization, against social dumping and the criminalization of unionism. As a famous figure in the international trade union world, she considers that the principle of “equal work, equal pay « remain revolutionary: between women and men, between posted and domestic workers, between foreigners and nationals ».

Marina Mesure, especialista en asuntos sociales, ha trabajado durante varios años con organizaciones de derechos de los trabajadores como la Federación Europea de Trabajadores de la Construcción y la Madera.

Llevo varias campañas contra el trabajo infantil con la Organización Internacional del Trabajo, contra el dumping social, y la criminalización del sindicalismo. Es una figura reconocida en el mundo sindical internacional. Considera que el principio de « igual trabajo, igual salario » sigue siendo revolucionario: entre mujeres y hombres, entre trabajadores desplazados y domésticos, entre extranjeros y nacionales « .

Spécialiste des questions sociales, Marina Mesure travaille depuis plusieurs années auprès d’organisations de défense des droits des travailleurs comme la Fédération Européenne des travailleurs du Bâtiment et du Bois.

Elle a mené des campagnes contre le travail des enfants avec l’Organisation internationale du travail, contre le dumping social, la criminalisation du syndicalisme. Figure reconnue dans le monde syndical international, elle considère que le principe de « travail égal, salaire égal » est toujours aussi révolutionnaire : entre les femmes et les hommes, entre les travailleurs détachés et domestiques, entre étrangers et nationaux ».

Sophia Chikirou

Directrice de la publication

Sophia Chikirou is the publisher of Le Monde en commun. Columnist, director of a documentary on the lawfare, she also founded several media such as Le Média TV and the web radio Les Jours Heureux.

Communications advisor and political activist, she has worked and campaigned in several countries. From Ecuador to Spain, via the United States, Mexico, Colombia, but also Mauritania, she has intervened with progressive and humanist movements during presidential or legislative campaigns.

In 2007, she published Ma France laïque (La Martinière Editions).

Sophia Chikirou es directora de la publicación de Le Monde en commun. Columnista, directora de un documental sobre el lawfare, también fundó varios medios de comunicación tal como Le Média TV y la radio web Les Jours Heureux.

Asesora de comunicacion y activista política, ha trabajado y realizado campañas en varios países. Desde Ecuador hasta España, pasando por Estados Unidos, México, Colombia, pero también Mauritania, intervino con movimientos progresistas y humanistas durante campañas presidenciales o legislativas.

En 2007, publicó Ma France laïque por Edicion La Martinière.

Sophia Chikirou est directrice de la publication du Monde en commun. Editorialiste, réalisatrice d’un documentaire sur le lawfare, elle a aussi fondé plusieurs médias comme Le Média TV et la web radio Les Jours Heureux.

Conseillère en communication et militante politique, elle a exercé et milité dans plusieurs pays. De l’Equateur à l’Espagne, en passant par les Etats-Unis, le Mexique, la Colombie, mais aussi la Mauritanie, elle est intervenue auprès de mouvements progressistes et humanistes lors de campagnes présidentielles ou législatives.

En 2007, elle publiait Ma France laïque aux éditions La Martinière.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.