🛑 ALERTE : En Bolivie, ouverture d’un procĂšs contre la putschiste Jeanine Áñez

Partager sur facebook
Partager sur twitter

L’AssemblĂ©e lĂ©gislative plurinationale de Bolivie a dĂ©cidĂ© lundi 26 octobre 2020 de l’ouverture d’un procĂšs contre l’ancienne prĂ©sidente Jeanine Áñez (remplacĂ©e par Luis Arce qui a Ă©tĂ© Ă©lu le 8 novembre 2020) et sept des anciens ministres. Ils devront rĂ©pondre des massacres de Sacaba (Cochabamba), de Senkata (El Alto). Il s’agit de manifestations contre le coup d’État qui avait chassĂ© Evo Morales du pouvoir en novembre 2019. 37 personnes Ă©taient dĂ©cĂ©dĂ©es dont 27 des suites de blessures par balle.

« L’AssemblĂ©e Plurinationale de Bolivie a dĂ©cidĂ© de juger Jeanine Anez, « prĂ©sidente » autoproclamĂ©e Ă  la suite du putsch militaire et raciste en Bolivie (2019), pour les massacres de Sacaba (Cochabamba) et Senkata (El Alto), entre autres exactions. »

Jeanine Áñez devra notamment rendre compte devant la justice de la signature du dĂ©cret suprĂȘme 4078. Il autorisait les forces armĂ©es Ă  mener des opĂ©rations de rĂ©tablissement de l’ordre public pour lesquelles les militaires Ă©taient exemptĂ©s de toute forme de responsabilitĂ© pĂ©nale.

Dans le mĂȘme temps, le tribunal rĂ©gional bolivien de La Paz a rejetĂ© les accusations de « terrorisme » et a finalement abandonnĂ© le mandat d’arrĂȘt Ă©mis contre l’ancien prĂ©sident Evo Morales. Le tribunal a arguĂ© que ses droits n’avaient pas Ă©tĂ© respectĂ©s et les procĂ©dures judiciaires bafouĂ©es.

À la fin du mois de novembre 2020, les troupes Ă©rythrĂ©ennes ont massacrĂ© plusieurs centaines de civil non-armĂ©s dans la ville d'Axoum. Un meurtre de masse qui s'est dĂ©roulĂ© en marge du conflit qui oppose le gouvernement fĂ©dĂ©ral Ă©thiopien et le Front de libĂ©ration du peuple du TigrĂ©. Amnesty International a rĂ©ussi Ă  interviewer une quarantaine de survivants et retrace les Ă©tapes de cette journĂ©e meurtriĂšre.
L'ambassadeur Luca Attanasio a trouvé la mort lors de l'attaque du convoi dans lequel il se trouvait, ainsi que le chauffeur du véhicule et son garde du corps. L'ambassadeur se trouvait dans les zones parmi ls plus dangereuses de la République du Congo, sans bénéficier de protection particuliÚre. La diplomatique italienne demande des comptes à l'ONU ainsi qu'au Programme alimentaire mondial.
En Inde, la mobilisation populaire contre la libéralisation du secteur agricole ne faiblit pas. Alors que les grÚves ont paralysé jusqu'à 2% de la population mondiale, la répression s'accroßt. Elle a gagné en intensité avec l'arrestation de Disha Ravi, militante écologiste ùgée de 21 ans. Elle est accusée de comploter contre la nation. Dans les faits, elle a relayé un kit expliquant comment manifester sur internet.
La députée insoumise Manon Aubry a lancé une campagne contre l'impunité des multinationales. Contre ceux qui bafouent les droits humains et détruisent l'environnement, Manon Aubry propose de rendre le pouvoir aux citoyens. Cette campagne vise à se mobiliser quelques jours avant le vote du Parlement européen concernant le devoir de vigilance des entreprises. Une campagne à relayer avec le hashtag qui commande !
Avec ces nouvelles journĂ©es de manifestation, le Hirak reprend lĂ  oĂč la pandĂ©mie et le confinement l’avaient arrĂȘtĂ©. ViscĂ©ralement pacifiste, le mouvement promet qu’il aboutira « en 2 ans ou en 20 ans » et rĂ©itĂšre sa volontĂ© de voir quitter la scĂšne politique « tous ceux qui ont dĂ©jĂ  exercĂ© le pouvoir ». La version algĂ©rienne du « qu’ils s’en aillent tous » (« que se vayan todos ») s’inscrit dans l’histoire des rĂ©volutions citoyennes.
Cela fait maintenant deux semaines que les journalistes, commentateurs évoquent la situation italienne. Cet article rédigé par l'économiste Stefano Palombarini vous permettra d'y voir plus clair : en revenant sur différentes années de la politique italienne récente, il montre que la situation n'est pas inédite. Un article salutaire pour comprendre ce qui se passe en Italie.
La junte birmane a choisi de durcir le ton Ă  l'encontre des manifestants qui continuent de se mobiliser contre le coup d'État qui a mis Aung San Suu Kyi derriĂšre les barreaux, le 1er fĂ©vrier 2021. À l'issue d'un week-end de manifestations, deux personnes ont trouvĂ© la mort au sein des manifestants. La jeunesse est particuliĂšrement mobilisĂ©e contre ce coup d'État.
Le gouvernement d’Aung San Suu Kyi, confortĂ© par la victoire de la Ligue Nationale pour la DĂ©mocratie aux derniĂšres Ă©lections de novembre 2020 (LND), a Ă©tĂ© renversĂ© par un coup d’état militaire le 1er fĂ©vrier. Le prĂ©sident Win Myint, des opposants non encartĂ©s, et de nombreuses figures du gouvernement et de la LND, dont Aung San Suu Kyi, « conseillĂšre spĂ©ciale de l’État » ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s. Ce coup d’état est toutefois rĂ©vĂ©lateur de relations de pouvoir prĂ©existantes, dans lequelles l’armĂ©e avait gardĂ© un rĂŽle politique de premier plan. Il interroge l’ensemble de la stratĂ©gie de transition dĂ©mocratique en Birmanie.
La question du lien entre les chauffeurs et Uber est une des questions les plus vives dans les dĂ©bats concernant l'Ă©conomie des plateformes. Le statut d'autoentrepreneur permet aux plateformes, notamment Uber d'Ă©conomiser en ne payant pas les cotisations Ă  verser, fragilisant grandement les chauffeurs. La Cour suprĂȘme britannique estime qu'il s'agit de salariĂ©s. Une dĂ©cision qui ouvre enfin la porte Ă  des droits pour les travailleurs des plateformes.
Au Canada, 80% des revenus publicitaires en ligne sont contrÎlés par Facebook et Google. Un véritable manque à gagner pour les titres de presse qui voient leurs contenus partagés sans pour autant que les revenus générés soient partagés. Le texte qui vise à changer cela s'inspire de la législation australienne et également de notions comme le droit d'auteur. Un choix politique intéressant qui augure néanmoins un bras de fer avec Facebook.
La sĂ©natrice Leila de Lima a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©e le 24 fĂ©vrier 2017. Elle Ă©tait inculpĂ©e pour des infractions en lien avec les stupĂ©fiants. Elle faisait partie des voix les plus fortes dans l'opposition au gouvernement de Rodrigo Duterte. La sĂ©natrice avait obtenu le soutien de la communautĂ© internationale, dont celui du dĂ©putĂ© insoumis Jean-Luc MĂ©lenchon. ConsidĂ©rĂ©e comme une prisonniĂšre politique, nombre de voix de sont Ă©levĂ©es pour exprimer leur soulagement suite Ă  sa libĂ©ration, le 18 fĂ©vrier 2021.
Les questions des communs et de la nature sont revenues à l'agenda politique : dans un contexte de lutte contre le réchauffement climatique et le pillage des ressources naturelles dont les quantités sont pour certaines limitées, quelle place donner à la nature ? Des eurodéputés dont Younous Omarjee travaillent pour faire progresser les droits de la Nature et des animaux. Un travail exigeant qui ne fait que commencer mais salutaire pour protéger les espÚces et les écosystÚmes de plus en plus menacés !
Le service des actionnaires de l'ISS conseille certains des plus grands gestionnaires de fonds du monde. À l'heure oĂč les regards se tournent vers les grandes entreprises pour les exhorter Ă  adapter leur fonctionnement, la plus grande sociĂ©tĂ© de conseil aux actionnaires du monde commence Ă  adapter son discours.
En Inde, le mouvement des agriculteurs ne faiblit pas depuis le mois de novembre 2020. Le Monde en Commun vous tient rĂ©guliĂšrement informĂ© des Ă©volutions du mouvement, des inflexions et vous en propose des analyses grĂące Ă  des textes inĂ©dits. Depuis plusieurs semaines, la rĂ©pression se durcit. En plus des coupures d'Ă©lectricitĂ© ou d'eau Ă  l'endroit des manifestants, une militante a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©e Ă  son domicile le 13 fĂ©vrier 2021.
Les 15 et 16 fĂ©vrier le G5 Sahel s’est tenu Ă  N’Djamena, la capitale du Tchad. Macron avait annoncĂ© des « dĂ©cisions structurantes » en amont du G5 Sahel. Il s’est contentĂ© de mots creux. La seule nouveautĂ© de ce sommet hĂ©bergĂ© par le Tchad, l’envoi de 1200 soldats tchadiens supplĂ©mentaires, revient Ă  donner un rĂŽle encore plus important au prĂ©sident tchadien Idriss DĂ©by. Cette analyse inĂ©dite a Ă©tĂ© publiĂ©e par Jean-Luc MĂ©lenchon sur son site L'Ère du peuple. Elle revient sur la situation au Sahel Ă  l'heure oĂč la stratĂ©gie militaire française dans cette zone est de plus en…
En Europe, la crise sociale continue et frappe de maniÚre particuliÚrement vive les plus jeunes. Des étudiants aux jeunes travailleurs, ceux-ci sont particuliÚrement touchés par le chÎmage et des contrats qui ne les rémunÚrent pas à hauteur du travail qu'ils font, quand il ne s'agit pas de salariat déguisé. Une résolution en ce sens avait été adoptée à l'automne 2020.
Sanofi emploie prĂšs de 1 000 personnes au Bangladesh. Tandis que le laboratoire pharmaceutique enregistre des bĂ©nĂ©fices grĂące aux vaccins, il supprime des emplois en France et au Bangladesh. Au Bangladesh, les employĂ©s sont en grĂšve depuis samedi 6 fĂ©vrier 2021. Le groupe a en effet dĂ©cidĂ© de quitter le pays. IndustriALL Global Union et son affiliĂ© Bangladesh Chemical, Energy and Allied Workers Federation (BCEF-FĂ©dĂ©ration des travailleurs bangladais des secteurs de la chimie, de l’énergie et des industries assimilĂ©es) demandent au groupe de renoncer Ă  ce choix destructeur d'emplois.
L'accĂšs aux diffĂ©rents vaccins contre le coronavirus est une des inĂ©galitĂ©s les plus frappantes pendant la crise sanitaire actuelle. Tandis que l'Union europĂ©enne et les États-Unis s'arrogent un grand nombre de doses, d'autres pays sont laissĂ©s sur le cĂŽtĂ©. À Cuba, un autre modĂšle est dĂ©veloppĂ© : Ă  partir du 1er mars 2021, les touristes pourront ĂȘtre vaccinĂ©s.
Les relations avec l'Afrique sont à revoir : méconnaissance d'un espace complexe et divers, mauvaise approche des facteurs historiques... Dans cette note inédite publiée sur le site du think tank l'Institut Rousseau, Frédéric Gallois propose plusieurs axes afin de repenser les relations avec les sociétés africaines.
Les salariés du site Amazon de Bessemer se sont mobilisés et ont réussi à monter un syndicat. Une lutte victorieuse malgré toutes les tentatives de dissuasion mises en place par la direction. Cet article publié dans L'Humanité revient sur les différentes étapes qui ont mené à cette victoire importante et encore trop singuliÚre chez le géant de la vente en ligne qui voit réguliÚrement ses techniques de management contestées par les acteurs politiques, notamment l'eurodéputée insoumise Leïla Chaibi qui alerte réguliÚrement sur les conditions de travail des employés du géant américain.
Les Tunisiennes et les Tunisiens ont fĂȘtĂ© le dixiĂšme anniversaire de la rĂ©volution tunisienne en janvier 2021. Cet anniversaire, dans un contexte de crise sociale et sanitaire a donnĂ© lieu Ă  de nouvelles manifestations. Les jeunes sont extrĂȘmement fragiles socialement et Ă©conomiquement. Face aux revendications de justice ou encore de dignitĂ©, la rĂ©pression est extrĂȘmement violente. Des personnalitĂ©s politiques, dont Jean-Luc MĂ©lenchon et le groupe parlementaire de la France insoumise, des syndicalistes et universitaires s'unissent pour apporter leur soutien Ă  la jeunesse tunisienne.
En 2019, la dĂ©putĂ©e insoumise Muriel Ressiguier avait obtenu la prĂ©sidence de la commission d'enquĂȘte parlementaire chargĂ©e d'Ă©tablir un Ă©tat des lieux sur les factions d'extrĂȘme droite et d'Ă©mettre des propositions afin de lutter contre leurs agissements dĂ©lictuels ou criminels. Deux ans aprĂšs, GĂ©nĂ©ration Identitaire continue Ă  agir en multipliant les actions coup de poing et les provocations : dĂ©ploiement d'une banderole Place de la RĂ©publique Ă  Paris lors d'un rassemblement contre le racisme, opĂ©rations anti-migrants dans les Alpes... El PaĂ­s a consacrĂ© un article Ă  ce groupe dont la dissolution figure rĂ©guliĂšrement Ă  l'agenda politique sans que l'exĂ©cutif agisse.
Des manifestations de masse ont eu lieu ces derniers jours Ă  Moscou, et d’autres grandes villes de Russie, pour protester notamment contre l’arrestation de l’opposant AlexeĂŻ Navalny. Nous vous proposons l’analyse, initialement publiĂ© par Jacobin, du journaliste Alexey Sakhnine. Proche du leader du Front de Gauche russe SergueĂŻ Oudalstov, qu’il reprĂ©sentait Ă  la confĂ©rence sur le Lawfare organisĂ©e aux Amfis de la France Insoumise en 2019 – SergueĂŻ Oudalstov, que Jean-Luc MĂ©lenchon a soutenu lors de son emprisonnement de plus de quatre annĂ©es, Ă  l’interdiction de quitter le territoire russe – Alexey Sakhnine revient sur les raisons du succĂšs, mais…
Luiz InĂĄcio Lula da Silva a Ă©tĂ© PrĂ©sident de la RĂ©publique fĂ©dĂ©rative du BrĂ©sil entre 2003 et 2011. Depuis son dĂ©part de la prĂ©sidence, il est poursuivi en justice, ses opposants se servant de la justice pour le discrĂ©diter voire l'empĂȘcher d'exister politiquement. Un rapport de cinquante pages publiĂ© Ă  la fin du mois de janvier a mis en lumiĂšre le fait que son arrestation Ă©tait un moyen de l'empĂȘcher de gagner les Ă©lections.
La question de la fonte des glaces revient réguliÚrement dans l'actualité. 2021 ne fait pas exception : le phénomÚne s'accélÚre à une vitesse encore plus importante que les prévisions du GIEC (le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat). Une fonte dramatique qui va avoir une incidence sur la vie de millions de personnes qui résident sur les cÎtes dans les années à venir.
Depuis son investiture en 2019, le prĂ©sident Jair Bolsonaro a approuvĂ© que 493 nouveaux pesticides fassent leur entrĂ©e sur le marchĂ©. Un record pour le BrĂ©sil, qui est le premier consommateur de produit phytosanitaire du monde. Certains de ces produits sont interdits Ă  la vente dans l’Union europĂ©enne. Il est vrai que l’actuel prĂ©sident du BrĂ©sil n’a jamais cachĂ© son dĂ©sir de dĂ©velopper l’agriculture en Amazonie, au dĂ©triment de l’écologie. Son choix de nommer au poste de ministre de l’agriculture Tereza Cristina, ancienne responsable du lobby de l’agro-nĂ©goce Ă  la chambre des dĂ©putĂ©s, Ă©tait dĂ©jĂ  un acte politique en soi.…
Depuis 2006, The Economist publie chaque annĂ©e son index des dĂ©mocraties, un rapport d'un peu plus de 70 pages qui analyse l'Ă©tat des dĂ©mocraties dans le monde. L'Ă©dition 2020 est un peu particuliĂšre puisque les phĂ©nomĂšnes Ă©tudiĂ©s le sont Ă  travers le prisme du coronavirus. Une annĂ©e particuliĂšre mais une certitude : la pandĂ©mie a entrainĂ© ou servi de prĂ©texte Ă  un recul des libertĂ©s individuelles aux quatre coins de la planĂšte. Sur une Ă©chelle de 0 Ă  10, le score moyen mondial est de 5,37, le pire score jamais observĂ©. Les libertĂ©s ont ainsi refluĂ© dans prĂšs de 70%…
Pendant quatre ans, la politique de Donald Trump vis-Ă -vis de l'AmĂ©rique latine a oscillĂ© entre dĂ©sintĂ©rĂȘt et rĂ©pression tant migratoire, que commerciale. Cette parenthĂšse est dĂ©sormais fermĂ©e. Dans un contexte oĂč l'AmĂ©rique latine constitue un espace oĂč les tensions entre la Chine et les États-Unis peuvent se rĂ©pandre, quelle sera la politique de Joe Biden dans cette rĂ©gion ? Dans une analyse de dix pages, Christophe Ventura revient sur les enjeux qui sont posĂ©s Ă  la nouvelle administration Ă©tasunienne. Une note intĂ©ressante Ă  lire pour comprendre les enjeux de la pĂ©riode qui s'ouvre !

Abonnez-vous !

Vous pouvez vous inscrire et recevoir la newsletter du Monde en Commun.