2 semaines de grève pour 2000 travailleurs tanzaniens

L’usine de confection de maillots de sport dans la zone franche de Morogoro, Mazava Productions and fabrics East Africa, avait annoncé à ses salariés l’arrêt de son activité durant 3 mois, sans salaire et sans aucune compensation. La raison : l’annulation des commandes américaines liées directement à la pandémie de Coronavirus.

Les salariés, dont 90% sont des femmes, ont installé un piquet de grève devant l’usine. Après 2 semaines de lutte menée conjointement avec le syndicat tanzanien TUICO, les salariés ont obtenu gain de cause :

paiement de 75% de leur rémunération pendant les 3 mois d’arrêt et la négociation collective de meilleures conditions de travail dés la reprise en septembre.

Ci-dessous, l’article en anglais

When Mazava Productions and fabrics East Africa announced that it is closing for three months and cutting wages by 50 per cent due to the Covid-19 pandemic, over 2,000 workers picketed at the garment factory.

Over 90 per cent of the workers at the sports jersey factory in Morogoro’s export processing zone are women. Monthly wages range from 120,000-180 000 Tanzanian Shillings (US$52-78).

The company said the closure, effective from 24 May to 6 September, was caused by cancelled US orders  due to Covid-19.

IndustriALL Global Union affiliate, Tanzania Union of Industrial and Commercial Workers (TUICO), challenged the company’s decision that was made without consulting the union.

On 12 May, TUICO filed a dispute with the Commission for Mediation and Arbitration (CMA) Morogoro Region against the employer for not involving the union in the matter, and for violating  workers’ rights and interests of the union’s 819 members and other workers at the factory.

The employer argued that it did not consult TUICO because the union did not have a majority at the factory.

After two weeks, TUICO won the dispute at the CMA and the employer agreed to pay 70 per cent for the period when the factory will be closed.

The victory at the CMA saw TUICO gaining 229 new members at the factory, thus making the union reach a majority of over 50 per cent. With this majority, the union is now preparing for collective bargaining agreement negotiations when the factory reopens. The union also intends to organize the remaining workers as well as introduce programmes on health and safety.

Margaret Ndagile, TUICO’s head of sector services says:

“Workers at Mazava fabrics now see the union as one that fights for their rights. The union continues to build trust and confidence among the workers who now realise the power of solidarity. We will continue emphasizing to our members that solidarity remains one of our key strategies.”

Paule France Ndessomin, IndustriALL regional secretary for Sub Saharan Africa, says:

“The cost of the Covid-19 pandemic should not be paid by workers alone. This is a crisis which calls for negotiations between employers and unions. We commend TUICO for going for conciliation and mediation to protect workers’ rights and wages.”

« La Nupes, coalition de gauche issue de la volonté de Jean-Luc Mélenchon, a privé Emmanuel Macron de sa majorité à l’occasion des législatives. Désormais, c’est un autre combat qui commence pour faire échouer sa politique néolibérale au parlement. » David Broder offre son analyse sur la gauche française et son rôle clé dans la défaite de LREM aux législatives. Un article publié dans Tribune sous le titre original « Comment la gauche française a pris la majorité de Macron ».
« Dans la nuit d'avril où Emmanuel Macron remporte sa réélection, tout le monde remarque l'atmosphère étrange et feutrée qui semble l'entourer. » Hugh Schofield exprime l’échec que constitue ces élections pour le pouvoir en place dans cet article publié par la BBC sous le titre « Emmanuel Macron, un dirigeant coupé net dans sa lancée et très affaibli ».
« Le gouvernement français, centriste, tente désespérément d'éviter la paralysie politique après avoir perdu sa majorité à l'Assemblée nationale. » Ce constat, c’est celui de Paul Kirby au lendemain des résultats du deuxième tour des législatives. Écrivant pour la BBC, il estime que c’est l’incertitude qui domine les résultats. L’article a été publié sous le titre original « Élections en France : incertitude politique suite à l’effondrement du parti de Macron ».
Les autorités britannique ont décidé d'accepter la demande d'extradition émise par les États-Unis et visant Julian Assange. Une décision qui ne surprend pas, le Royaume-Uni ne souhaitant pas affecter ses bonnes relations outre-Atlantique.
« Macron est resté concentré sur l'extrême droite pendant une bonne partie de son mandat. Il a, à chaque occasion, cherché à en neutraliser la menace. D’un côté il a priorisé certains des thèmes de prédilection de l’extrême droite. De l’autre, il s’est présenté comme le seul rempart possible contre elle. » Cole Strangler offre ici son analyse sur le second tour des législatives françaises qui aura lieu ce dimanche. Son article a été publié dans le New York Times, nous vous en proposons la traduction.
« Jean-Luc Mélenchon est une figure de la gauche radicale française. Il est à la tête d’une alliance qui vise à empêcher Macron de contrôler son gouvernement. » Nous vous proposons la traduction de cet article de Paul Kirby, publié par la BBC, qui récapitule la position de la NUPES et son ambition à ces législatives. Il a été publié sous le titre « Élections en France : qui est Mélenchon et que défend la NUPES ? ».
Les acteurs du conflit qui frappe depuis plus de 7 années le sol yéménite se sont accordés sur une nouvelle extension du cessez-le-feu mis en œuvre en avril. L'espoir d'une sortie de la guerre par le dialogue est permis.
Le sommet des Amériques a ouvert ses portes en début de semaine jusqu'à vendredi. L'occasion de discussions bilatérales sur plusieurs thématiques dont la lutte contre les flux migratoires. Mais ce dialogue a des limites : les États-Unis se sont opposés à la venue de plusieurs pays.
« La gauche française a souffert. Elle a dans sa chair électorale les multiples doutes propres à une puissance qui continue d'exister, mais qui n'est plus l'empire d'autrefois. » Ces propos sont ceux d'Oriol Junqueras, leader indépendantiste de la Gauche républicaine de Catalogne (ERC) qui s'exprime dans un tribune de elDiario.es sur la Nupes. Ce texte a été publié sous le titre original « Une France de gauches ? Le défi de Mélenchon contre l'indigestion impériale. »

Abonnez-vous !

Vous pouvez vous inscrire et recevoir la newsletter du Monde en Commun.