dossier

La révolution citoyenne

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@linternationale.fr

l'article

« 2 milliards pour la Guyane c’est moins qu’une année d’ISF » : Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon est arrivé ce mercredi 20 octobre 2021 en Guyane. Le candidat à la présidentielle est en déplacement officiel pour une semaine, jusqu’au mardi 26 octobre. Le leader des insoumis y rencontrera des acteurs des mouvements sociaux, écologiques et citoyens guyanais pour leur présenter le programme de l’Union populaire.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le favori de la gauche pour 2022 y rencontrera Gabriel Serville, président de l’Assemblée de Guyane. Durant ce déplacement officiel, Jean-Luc Melenchon fera un salut aux forces armées guyanaises, visitera le centre spatial guyanais et sera présent au lancement d’Ariane V le 22 octobre.

Dans une conférence de presse donnée à son arrivée à l’aéroport de Cayenne, Jean-Luc Mélenchon a justement insisté sur l’importance de caler son agenda sur le tir de la fusée, l’occasion de faire un discours national sur la question de l’espace.

Le candidat à la présidentielle a ensuite rappelé les inégalités qui émaillent le territoire guyanais, sur le partage des richesses, l’éducation et sur la question brûlante du logement en Guyane.

Le leader des insoumis a insisté sur le rôle de la jeunesse guyanaise, et de l’ensemble du territoire en première ligne des solutions à apporter au pays. Jean-Luc Mélenchon a aussi souligné sa proximité avec Gabrielle Serville, le Président de l’Assemblée Guyane, qui va le recevoir durant son déplacement.

Le candidat à la présidentielle a tenu à faire passer un message d’espoir au peuple guyanais : non les 2 milliards réclamés ne sont pas impossible à obtenir, une année d’impôt sur la fortune (ISF) équivaut à 3 milliards d’euros. Jean-Luc Mélenchon a également souligné que si il était élu président de la République, sa proximité avec la direction de la nouvelle collectivité permettrait d’accélérer les relations avec la métropole et d’agir alors que la moitié du peuple guyanais survit sous le seuil de pauvreté.

Jean-Luc Mélenchon a enfin insisté sur la question de l’eau, le défi du 21ème siècle, et a rappelé les sécheresses qui ont déjà cours dans le pays.

À une question d’une journaliste sur l’emprisonnement de Stéphane Palmot, Gilles Beaudi, Alexandre Marcheney et Richard Cimonard, quatre militants de l’Union des travailleurs guyanais (UTG) et de la Caravane de la Liberté, condamnés à de la prison ferme après l’incendie en juillet 2020 de palettes devant l’hôtel préfectoral, le leader des insoumis a condamné la sévérité des peines, a apporté son soutien aux syndicalistes se battant pour l’intérêt général, et à demandé à apaiser et pacifier la situation.

Sur la question sanitaire, Jean-Luc Mélenchon a rappelé qu’il était vacciné, qu’il l’avait fait pour lui et pour les autres, et a insisté sur la nécessité de convaincre plutôt que de contraindre, ainsi que sur l’importance vitale de savoir écouter et discuter dans la situation actuelle.

Dans le même dossier

Les vidéos