Chroniques

Tous les articles

Pour François Colcanap, la rue est en train de prendre le contrôle. Lâché par les politiques, voire trahi, le peuple américain qui descend dans les rues, se refonde : démocratie, égalité, solidarité sont ses mots d'ordre. Les damnés américains veulent changer de bases et l'establishment tremble.
L’appel à réduire ou supprimer le financement public des services de police est désormais sur toutes les lèvres des manifestants. Cette revendication pas si récente dans l'histoire du militantisme communautaire américain, trouve aujourd'hui un écho exceptionnel et une vague de soutien inédite - et inespérée - de la part de maires et d'élus américains qui ont d'ores et déjà annoncé des coupes historiques. Explications.
Après avoir lu mon article précédent, Richard Wolff, économiste américain dont la chaine Democracy at Work sur Youtube est extrêmement suivie, m’a fait observer une disposition particulière de l’Amendement numéro 13 de la Constitution américaine dont les conséquences pèsent encore lourdement sur la vie de la communauté noire aux États-Unis.
Une bataille épique a opposé pendant des années la communauté indigène des Ashaninkas de la forêt amazonienne à la richissime famille brésilienne des Cameli. L'exploitation illégale de la forêt par les sociétés forestières du clan Cameli, a été reconnue. La tribu des Ashaninkas sera indemnisée à la hauteur de 3 millions de dollars par la société forestière.
En France, le gouvernement a profité de la crise sanitaire pour réformer le Code du Travail : jusqu’à 60h de travail par semaine, un temps de repos réduit et des RTT qui s’envolent. Une offensive qui n’est pas isolée. Ailleurs en Europe, les pouvoirs en place profitent de cette crise du Covid-19 pour s’attaquer aux droits des travailleurs.
Le député français Bastien Lachaud met en garde contre la tendance mondiale à la régression des libertés publiques et individuelles en temps de crise pandémique. Même sous le choc, même préoccupés par le combat contre la maladie, nous devons continuer de nous battre pour nos libertés. Et refuser le traçage (tracking) que veulent imposer les régimes libéraux.
Dans une chronique pour le site "Films for action", Cylvia Hayes, consultante en développement durable, explique pourquoi c'est la situation dite "normale" qui a mené à la crise que nous connaissons. Elle rappelle que les choix économiques ne sont pas un acte de Dieu ou de la nature. Aussi, nous pouvons les réinventer, maintenant.

Par format

Par date

Par dossiers

Partagez !

Marina Mesure

Syndicalisme international

Marina Mesure is a specialist of social issues. She has worked for several years with organizations defending workers’ rights such as the European Federation of Building and Wood Workers.

She has campaigned against child labor with the International Labor Organization, against social dumping and the criminalization of unionism. As a famous figure in the international trade union world, she considers that the principle of “equal work, equal pay « remain revolutionary: between women and men, between posted and domestic workers, between foreigners and nationals ».

Marina Mesure, especialista en asuntos sociales, ha trabajado durante varios años con organizaciones de derechos de los trabajadores como la Federación Europea de Trabajadores de la Construcción y la Madera.

Llevo varias campañas contra el trabajo infantil con la Organización Internacional del Trabajo, contra el dumping social, y la criminalización del sindicalismo. Es una figura reconocida en el mundo sindical internacional. Considera que el principio de « igual trabajo, igual salario » sigue siendo revolucionario: entre mujeres y hombres, entre trabajadores desplazados y domésticos, entre extranjeros y nacionales « .

Spécialiste des questions sociales, Marina Mesure travaille depuis plusieurs années auprès d’organisations de défense des droits des travailleurs comme la Fédération Européenne des travailleurs du Bâtiment et du Bois.

Elle a mené des campagnes contre le travail des enfants avec l’Organisation internationale du travail, contre le dumping social, la criminalisation du syndicalisme. Figure reconnue dans le monde syndical international, elle considère que le principe de « travail égal, salaire égal » est toujours aussi révolutionnaire : entre les femmes et les hommes, entre les travailleurs détachés et domestiques, entre étrangers et nationaux ».

Sophia Chikirou

Directrice de la publication

Sophia Chikirou is the publisher of Le Monde en commun. Columnist, director of a documentary on the lawfare, she also founded several media such as Le Média TV and the web radio Les Jours Heureux.

Communications advisor and political activist, she has worked and campaigned in several countries. From Ecuador to Spain, via the United States, Mexico, Colombia, but also Mauritania, she has intervened with progressive and humanist movements during presidential or legislative campaigns.

In 2007, she published Ma France laïque (La Martinière Editions).

Sophia Chikirou es directora de la publicación de Le Monde en commun. Columnista, directora de un documental sobre el lawfare, también fundó varios medios de comunicación tal como Le Média TV y la radio web Les Jours Heureux.

Asesora de comunicacion y activista política, ha trabajado y realizado campañas en varios países. Desde Ecuador hasta España, pasando por Estados Unidos, México, Colombia, pero también Mauritania, intervino con movimientos progresistas y humanistas durante campañas presidenciales o legislativas.

En 2007, publicó Ma France laïque por Edicion La Martinière.

Sophia Chikirou est directrice de la publication du Monde en commun. Editorialiste, réalisatrice d’un documentaire sur le lawfare, elle a aussi fondé plusieurs médias comme Le Média TV et la web radio Les Jours Heureux.

Conseillère en communication et militante politique, elle a exercé et milité dans plusieurs pays. De l’Equateur à l’Espagne, en passant par les Etats-Unis, le Mexique, la Colombie, mais aussi la Mauritanie, elle est intervenue auprès de mouvements progressistes et humanistes lors de campagnes présidentielles ou législatives.

En 2007, elle publiait Ma France laïque aux éditions La Martinière.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.