Chroniques

Tous les articles

Ce projet de compétition fermée porté par 12 des plus riches clubs de football européens a disparu aussi vite qu’il est arrivé. Entre fronde des supporters, réactions de présidents de clubs et dégoûts de nombreux joueurs, tout a basculé quand les dirigeants de Chelsea ont cédé face à la pression populaire, entraînant le départ des 11 autres dissidents avec eux. Un fiasco que beaucoup expliquent par « la lutte contre le foot-business » et « pour les valeurs inhérentes au sport le plus populaire du monde ». Mais que se cache-t-il vraiment derrière toute cette histoire de Superleague ?
Les plus gros pollueurs de la planète ont participé au sommet virtuel organisé par Joe Biden le 22 avril 2021, lors de la Journée de la Terre. L’occasion pour le président de redorer l’image des États-Unis à l’international afin de restaurer l’hégémonie du pays après les années Trump. Un sommet auquel a participé Emmanuel Macron, avec d’autres chefs d’Etat qui bafouent les droits de l’homme dans leur pays et qui n’ont jamais mis en place une seule mesure écologique. Un sommet pour le climat, entre hypocrisie et greenwashing impérialiste…
Entre septembre 2014 et janvier 2015, près de 1 050 combattants kurdes ont trouvé la mort pendant la bataille de Kobané. Près de 200 000 civils ont été déplacés. Ce court métrage constitue une manière originale d'aborder une lutte contemporaine, en mettant en lumière l'engagement d'une jeune fille kurde qui décide de prendre les armes pour les siens.
Les images de Evo Morales, Président élu en octobre 2019, contraint à l'exil par un coup d'Etat de l'extrême droite bolivienne, de retour dans son pays ont fait le tour du monde. Pour tous ceux qui l'avaient soutenu, l'émotion était forte. C'est l'élection de Luis Arce, dauphin de Morales, qui a permis ce retour. La députée de la France insoumise, Mathilde Panot, et Christian Rodriguez, contributeur du Monde en commun, ont assisté à son investiture. Moment historique d'un pays qui retrouve sa liberté.
Le 29 septembre 2020 s'est tenu le pire débat présidentiel de l'histoire selon un commentateur. Il opposait le démocrate Joe Biden au Président sortant Donald Trump. Un débat jugé creux, lamentable voire ridicule... Un débat qui a mis mal à l'aise les électeurs démocrates les plus progressistes qui avaient en tête le grand absent : Bernie Sanders. François Colcanap nous propose son analyse qu'il résume en un mot : débâcle.
François Colcanap est franco-américain. Il vit sur l’île de Manhattan dans le quartier de Harlem. Il est l’auteur d’un roman, Le Naufragé, paru en février 2020 aux Éditions Slatkine & cie. Il a rejoint le parti démocrate dans l’objectif de voter pour Bernie Sanders aux Primaires. Il nous a adressé cette lettre pour raconter sa ville New York.
En quoi le gouvernement de Salvador Allende avait-il bousculé les intérêts des puissants ? Comment le coup d’État fut-il orchestré ? De quelle façon le Chili se souvient-il du dirigeant socialiste et du dictateur néolibéral ? «Le Monde diplomatique» propose de répondre à ces questions à travers une sélection d’archives exceptionnelles et d’articles récents en libre accès sur son site internet.
En août dernier, pendant la deuxième année la plus chaude enregistrée, alors que l’incendie de la forêt amazonienne faisait rage, que la calotte glaciaire du Groenland fondait, et que Greta Thunberg était accueillie par des foules enthousiastes à travers tous les États-Unis, un autre événement d’importance pour le mouvement climat se déroulait : l’arrestation d’un avocat qui, pendant plus d’une décennie, a bataillé contre Chevron et la dévastation environnementale causée par le groupe en Amérique du Sud. Par Sharon Lerner, traduction Sarah Thuillier.

Par format

Par date

Par dossiers