Chroniques

Tous les articles

Le 29 septembre 2020 s'est tenu le pire débat présidentiel de l'histoire selon un commentateur. Il opposait le démocrate Joe Biden au Président sortant Donald Trump. Un débat jugé creux, lamentable voire ridicule... Un débat qui a mis mal à l'aise les électeurs démocrates les plus progressistes qui avaient en tête le grand absent : Bernie Sanders. François Colcanap nous propose son analyse qu'il résume en un mot : débâcle.
François Colcanap est franco-américain. Il vit sur l’île de Manhattan dans le quartier de Harlem. Il est l’auteur d’un roman, Le Naufragé, paru en février 2020 aux Éditions Slatkine & cie. Il a rejoint le parti démocrate dans l’objectif de voter pour Bernie Sanders aux Primaires. Il nous a adressé cette lettre pour raconter sa ville New York.
En quoi le gouvernement de Salvador Allende avait-il bousculé les intérêts des puissants ? Comment le coup d’État fut-il orchestré ? De quelle façon le Chili se souvient-il du dirigeant socialiste et du dictateur néolibéral ? «Le Monde diplomatique» propose de répondre à ces questions à travers une sélection d’archives exceptionnelles et d’articles récents en libre accès sur son site internet.
En août dernier, pendant la deuxième année la plus chaude enregistrée, alors que l’incendie de la forêt amazonienne faisait rage, que la calotte glaciaire du Groenland fondait, et que Greta Thunberg était accueillie par des foules enthousiastes à travers tous les États-Unis, un autre événement d’importance pour le mouvement climat se déroulait : l’arrestation d’un avocat qui, pendant plus d’une décennie, a bataillé contre Chevron et la dévastation environnementale causée par le groupe en Amérique du Sud. Par Sharon Lerner, traduction Sarah Thuillier.
Le Monde en commun vous propose régulièrement des articles issus de sa veille sur le Lawfare, cette judiciarisation du politique que l'on a vu émerger ces dernières années en remplacement de la technique éprouvée du coup d'État. Enrique Santiago Romero, député de Unidas Podemos, revient sur les différents cas de Lawfare qui ont été tentés contre Podemos en Espagne, alors que le parti issus des Indignés participe à la première coalition gouvernementale de gauche depuis la fin de la dictature espagnole.
L'écologie populaire, telle que nous la concevons, suppose l'implication des citoyens dans la reconquête des moyens de produire et répartir les biens communs. Dans cette perspective, la maîtrise de l'exploitation, du traitement et de la distribution de l'eau potable est un enjeu vital. Cet article revient sur des expériences menées par des citoyens sénégalais pour reprendre le contrôle de l'eau.
Pour le site BBC News Mundo, la journaliste Margarita Rodríguez explore le destin des trois filles de Karl Marx : Jenny, Laura et Eleonor. Au-delà de leur histoire tragique, l'auteur nous raconte comment ses trois filles et sa femme ont contribué à l'écriture du Capital, "une entreprise collective".
Le Mali est entré en révolution citoyenne. Depuis le 5 juin, un mouvement de contestation baptisé Mouvement du 5 juin – Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) organise d’immenses mobilisations. Elles réclament le départ du président actuel, Ibrahim Boubacar Keïta, au pouvoir depuis 2013. Ce roi fainéant, issu des réseaux de l’internationale socialiste, a mené une politique attentiste qui a poussé le Mali au bord du gouffre.
Le lawfare se confirme contre Jean-Luc Mélenchon et le mouvement la France insoumise. Un trio de procureurs semble organiser le harcèlement judiciaire de la France insoumise et des proches de Jean-Luc Mélenchon. Au risque de discréditer la Justice et dans le seul but de se venger. L'affaire fait grand bruit et les procureurs risquent de voir leur nom associé aux pires pratiques.

Par format

Par date

Par dossiers