Monde

Tous les articles

La célébration de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté remonte au 17 octobre 1987. Ce jour-là, cent mille personnes de tous horizons se sont rassemblés pour rendre hommage aux victimes de l'extrême pauvreté, de la violence et de la faim à Paris sur le Parvis des droits de l'homme et des libertés, là où l’Assemblée générale des Nations Unies adopta en 1948 la Déclaration universelle des droits de l'homme.
En 2050, 5 milliards d’êtres humains auront du mal à accéder à l’eau potable. C’est un nouveau rapport de l’Organisation Météorologique Mondiale, rattaché à l’ONU, qui tire la sonnette d’alarme. D’après les projections, nous serons 10 milliards sur Terre en 2050. Cela signifie que la moitié de la population mondiale sera concernée par la crise de l’eau. En clair, au XXIe siècle, la sécurité hydrique est le défi numéro un de l’humanité.
Lors des élections au Honduras en août 2018, 90% des soutiens de Juan Orlando Hernández sur Facebook étaient en fait des faux comptes qui boostaient les publications du candidat, ayant ainsi une incidence sur les algorithmes, sa visibilité et la perception des citoyens du candidat. Julia Carrie Wong est journaliste. Elle a mené l'enquête et montre dans un long article comment des candidats à des élections se servent d'une faille dans Facebook pour manipuler l'opinion. Lorsque des signalements sont faits, Facebook agit peu et tard.
« Il n'existe aucun aspect du développement durable qui ne repose pas fondamentalement sur elle », a expliqué António Guterres en parlant de l'eau. Le 22 mars 2022 a eu lieu la journée mondiale de l'eau. L'ONU a organisé une « conversation mondiale sur la façon dont les gens apprécient la ressource vitale dans différentes parties du monde, en fonction des besoins locaux ». Une initiative et des déclarations cruciales à l'heure où la question des biens communs est de plus en plus cruciale.
La fréquence et l'intensité croissantes des catastrophes "mettent en péril les systèmes alimentaires de la planète", s'alarme jeudi 18 mars 2021 la FAO(Food and Agriculture Organization). La pandémie de Covid-19 qui a désorganisé les chaînes alimentaires, certaines régions ont subit des inondations record, de vastes essaims de criquets pèlerins ravagent les cultures de plusieurs pays d'Afrique. Pour répondre à cette crise majeure accentuée par la pandémie mondiale, l'ONU prépare un sommet sur les systèmes alimentaires.
« D’après ce rapport, l’accord UE-Mercosur aurait une grande part de responsabilité dans la déstabilisation accrue des marchés agricoles. En effet, il occasionnerait « la plus forte importation de produits agricoles » sur des marchés déjà saturés et alors que les agriculteurs peinent déjà à vivre de leur métier. En échange, il prévoit la suppression des droits de douane sur 91% des biens exportés vers le Mercosur. À quel prix ? Outre l’accroissement des émissions de gaz à effet de serre qu’il provoquerait, un autre rapport d’experts évoque une hausse de 5 % de la déforestation du fait de l’augmentation de la production bovine » écrivait Jean-Luc Mélenchon en février 2021. Depuis la publication du rapport, une coalition internationale qui regroupe 450 organisations s'est constitués : un communiqué, des vidéos et des pétitions, ce projet d'envergure vise à s'opposer à l'accord de libéralisation du commerce UE - Mercosur. Plus de 2 millions de personnes ont déjà signé les pétitions pour s'opposer à ce projet écologiquement et socialement dévastateur.

Par format

Par date

Par dossiers