Opinions

Tous les articles

Assassinés, privés de liberté, poursuivis en justice, matraqués, empêchés de se défendre, les travailleurs et leurs représentants syndicaux, souffrent dans le monde entier. Marina Mesure, contributrice du Monde en Commun, a analysé et résumé le dernier rapport de la Confédération Syndicale Internationale. Elle relève que l'indice annuel sur la condition des travailleurs est en net recul depuis 7 ans. Un constat terrible qui n'épargne aucun continent.
Après le retrait de Bernie Sanders, que peut-on encore attendre des primaires démocrates ? Pour François Colcanap, ce n'est pas l'élection présidentielle qui portera l'aspiration au changement. Ni Biden ni Trump ne sont capables de répondre aux urgences démocratique, écologique et sociale. Par contre, l'émergence sur la scène politique d'une jeune génération, porteuse d'aspirations écologique et d'égalité, les mobilisations populaires, peuvent entrainer les États-Unis vers une véritable révolution politique.
Un cours d'économie ! C'est ce que nous propose cet article publié sur le média ami La Ultima Hora. Il démontre la modernité de la pensée keynésienne (de John Keynes, économiste, dont se sont inspirés tous les dirigeants qui ont voulu un État stratège, capable de planifier l'économie réelle, et d'organiser l'intervention publique pour le bien de tous.
Frédéric Lordon est économiste et philosophe. Nous partageons ici son dernier papier sur la question des violences policières systémiques et le déni des médias Français qui voient dans la comparaison France-USA l'occasion de dédouaner ses forces de l'ordre. À tort. Pour rappel le 2 juin 2020, une manifestation contre les violences policières et le racisme de la police française réunissait des dizaines des milliers de personne à Paris malgré l'interdiction de la préfecture.
Thomas Dietrich, journaliste et écrivain, est las de l'hypocrisie des puissances occidentales vis-à-vis de l'Afrique. Sans détour, il appelle à l'annulation de la dette des pays africains, une dette illégitime, contractée le plus souvent par des dictateurs, et qui empêche tout développement au service des peuples.
Auteure de "l'abécédaire de l'écologie populaire" (Éditions 2031), Manon Dervin défend une écologie de rupture avec le capitalisme. A contre-courant de la tendance "green-washing", elle considère que l'écologie est l'affaire des peuples. Confiée aux multinationales, à leur bon vouloir, contre les services publics et suivant des logiques d'austérité budgétaire, l'écologie libérale est au service d'un projet "pour les puissants" et contre les peuples.

Par format

Par date

Par dossiers