dossier

En temps de coronavirus

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@linternationale.fr 

Sous le masque du Coronavirus

Les épidémies sont de vieilles compagnes de l’Histoire humaine. Elles ont toutes été le résultat de la mondialisation, c’est-à-dire du fait que, si loin que l’on remonte dans le temps, les êtres humains se sont toujours déplacés et ils ont donc transporté avec eux d’un endroit vers l’autre les microbes auxquels ils avaient eux-mêmes survécu. On connaît le terrible impact des maladies transportées par les conquistadors sur le monde des Indiens d’Amérique. Il explique aussi comment les populations nomades de tous les continents ont pu être exterminées par les sédentaires survivants des maladies qu’ils avaient contractées.

Lire le texte de référence

l'article

Younous Omarjee « Nous travaillons à des réglementations qui changeront la vie des régions dans les dix prochaines années »

La crise du Coronavirus a aggravé les disparités entre les pays de l'Union Européenne. L'eurodéputé Younous Omarjee plaide pour davantage de cohésion, conformément aux traités, ce qui implique des mesures fortes, en termes d'entraide et de projet.

Cet article a été rédigé par Vlagyiszlav Makszimov sur le site d'Euractiv, le 21 septembre 2020.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

La cohésion sociale et territoriale entre les régions de l’UE, ainsi que leur convergence, doivent rester au centre des plans de relance de l’Europe, de peur que les efforts de soutien à l’investissement et à la croissance ne conduisent à un accroissement des fractures régionales, a déclaré le député européen Younous Omarjee à EURACTIV.

Le chef de la commission du développement régional du Parlement européen a souligné que la pandémie COVID-19 a aggravé les divisions entre les régions européennes et a mis en évidence la nécessité de réduire les disparités entre les niveaux de vie sociaux et économiques.

« Nous devons nous rappeler que la crise du COVID-19 a considérablement renforcé la nécessité et les objectifs en matière de cohésion sociale et territoriale », a déclaré Omarjee (GUE/NGL).

Lire la suite de l’article sur Euractiv

Dans le même dossier

Les vidéos