La rédaction

Tous les articles

"Président Biden, tenez votre promesse de campagne de mettre derrière nous l'héritage brutal - la torture, la détention sans inculpation ni procès - du centre de détention de Guantánamo Bay." Nous vous proposons la traduction de cet article du site progressiste américain Common Dreams à l'occasion des vingt ans de la création de la prison de Guantanamo, symbole de violation des droits humains.
L’Éthiopie est ravagée depuis novembre 2020 par une guerre interne entre les « forces tigréennes » et l’armée de l’Etat fédéral. Ce conflit a fait près de 10 000 morts et 2 millions de déplacés. L’agriculture est sinistrée, et 10 millions de personnes dans une situation d’insécurité alimentaire. Les espoirs de cessez-le-feu apparus il y a quelques semaines se sont évaporés. Après avoir été en difficulté, l’armée fédérale a repris le dessus grâce à l’usage de drones. Et elle applique envers le Tigré un blocus de l’aide humanitaire qualifié d’« enfer » par le directeur de l’Organisation Mondiale de la Santé. Comprendre les ressorts de ce conflit terrible dont toute l’Éthiopie sortira perdante implique un retour historique sur la formation de l’État dans ce pays stratégiquement situé de plus de 110 millions d’habitants, deuxième population du continent. C’est dans cet esprit que nous vous proposons une analyse engagée que nous a fait parvenir D. Yohannes-Yusuf, pseudonyme d’un docteur en sciences humaines et sociales, spécialiste de la Corne de l'Afrique.

Par format

Par date

Par dossiers