La rédaction

Tous les articles

Nos ancêtres les Gaulois, vraiment ? Carole Renaud-Paligot est l'auteure de L'École aux colonies entre mission civilisatrice et racialisation 1816-1940. Cet ouvrage et la synthèse de ses recherches qu'elle publie dans The Conversation permettent de saisir la rhétorique et la mise en pratique de la prétendue mission civilisatrice. Bien loin du projet d'émancipation, l'école était auxiliaire de l'exploitation économique dans les colonies. Un ouvrage qui prolonge l'historiographie et qui met au jour des archives inédites !
Il était 14h30 à Washington D.C, 20h30 en France et les images ont commencé à affluer : des manifestants revêtant pour certains des insignes et des costumes faisant référence à l'extrême droite envahissaient le Capitole pour empêcher la certification de Joe Biden par le Congrès. Une certification qu'ils ont réussi à empêcher pendant six heures. Les responsables politiques ont pour beaucoup réagi à cet événement, certains plus vite que d'autres. Le Monde en Commun revient sur ces quelques heures qui ont secoué les États-Unis et synthétise un certain nombre de réactions.
Les députés du parti de Nicolás Maduro occupent depuis le 5 janvier 2021 256 des 277 sièges du Parlement. Les élus du Parti socialiste unifié du Venezuela se sont installés le 5 décembre 2021. Le pouvoir s'éloigne un peu plus de Juan Guaidó qui a perdu tout soutien populaire, impuissant pour faire face à l'inflation des prix.
Verónika Mendoza est candidate à l'élection présidentielle péruvienne. Elle est à la tête de la coalition Juntos Por el Perú. Il s'agit d'un collectif qui regroupe les organisations politiques, les mouvements sociaux ainsi que des citoyens. L'élection aura lieu le 11 avril 2021. La coalition propose notamment un référendum en vue de réécrire la Constitution. La force conduite par Verónika Mendoza est la plus à même de permettre aux Péruviens de reprendre leur destin en main dans un pays où plus de la moitié des élus au Congrès sont sous accusés de corruption. Le 9 novembre 2020, des parlementaires avaient voté la destitution de Martin Vizcarra, opérant ainsi un véritable coup d'état institutionnel.
Le lundi 4 janvier 2021, le tribunal britannique a décidé que Julian Assange ne serait pas extradé vers les États-Unis, où il est actuellement inculpé pour espionnage. Il encourt une peine de 175 ans de prison. Il est actuellement incarcéré à la prison de haute sécurité de Belmarsh. Sa demande de libération sous caution sera quant à elle examinée le 6 janvier 2021. Dans cette période cruciale pour ce lanceur d'alerte, Le Monde en Commun revient sur les différentes étapes de ce cas de lawfare.
En Bosnie, les groupes de défense des droits des réfugiés alertent à propos d'une crise majeure en cours. Un camp situé près de la frontière bosniaque avec la Croatie abrite près de 1 000 personnes qui espèrent traverser en Europe occidentale pour demander l'asile est aujourd'hui en danger à cause des très basses températures hivernales. L'Union Européenne a débloqué 3,5 millions d'euros d'aide humanitaire pour leur venir en aide, le 4 janvier 2021 après plusieurs semaines sans que personne ne réagisse.
La dernière mesure de l'année 2020 prise par le président du Mexique Andrés Manuel López Obrador constitue un horizon d'espoir et un exemple de conquête en matière de souveraineté alimentaire : il a en effet fait interdire le glyphosate et le maïs transgénique par un décret qui sera au plus tard en vigueur en 2023. Cela laisse le temps de faire toutes les réformes du système et également de faire évoluer les pratiques agricoles afin que cette interdiction ne puisse être fragilisée. Une décision forte en matière d'alimentation durable et saine à l'heure où d'autres pays comme la France reculent concernant le glyphosate !
Le mardi 15 décembre 2020, Michelle Bachelet, ancienne ministre au Chili (entre 2000 et 2004) et actuellement Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme a dévoilé le nombre de massacres en Colombie pour l'année 2020 : 66 massacres, 255 morts et 120 défenseurs des droits de l’homme assassinés. Michelle Bachelet a demandé à ce que l'État soit présent partout sur le territoire, que des procès impartiaux soient organisés. D'autres rapports comme celui de l’Institut d’études pour le développement et la paix font état d'un nombre de victimes encore plus important. Le démantèlement des anciens groupes paramilitaires impliqués dans le trafic de drogue en lutte pour contrôler des zones rurales et ciblant les communautés indigènes fait aujourd'hui partie des sujets les parmi plus urgents en Colombie.
Entre septembre 2014 et janvier 2015, près de 1 050 combattants kurdes ont trouvé la mort pendant la bataille de Kobané. Près de 200 000 civils ont été déplacés. Ce court métrage constitue une manière originale d'aborder une lutte contemporaine, en mettant en lumière l'engagement d'une jeune fille kurde qui décide de prendre les armes pour les siens.

Par format

Par date

Par dossiers