Plusieurs milliers de véhicules à Jérusalem pour un « convoi de la liberté »

Plusieurs milliers de véhicules participant à un « convoi de la liberté » ont convergé ce lundi à Jérusalem dans une manifestation pour dénoncer les contraintes sanitaires encore en vigueur dans le pays.

Les automobilistes se sont mobilisés à Jérusalem depuis plusieurs dizaines de villes israéliennes avec pour mot d’ordre la lutte contre les contraintes sanitaires du pays. Cette mobilisation intervient dans un contexte où plusieurs « convois de la liberté » fleurissent dans le monde de façon spontanée, notamment en France, aux Pays-Bas ou en Australie.

Ces rassemblements témoignent d’une opposition croissante de citoyens à certaines obligations sanitaires jugées contraires aux libertés publiques. Des milliers de manifestants étaient ainsi attendus aujourd’hui à Bruxelles, arrivant depuis plusieurs pays européens. Des revendications sociales ont également fait leur apparition alors que plusieurs de ces pays sont confrontés à une baisse du pouvoir d’achat.

L’apparition de ce « convoi de la liberté » en Israël n’est pas anodin puisqu’il s’agit du premier pays à avoir instauré un « passeport vert », autrement dit un pass vaccinal, afin d’accéder à certains lieux publics. Ce passeport a ainsi été mis en place fin février 2021 et ce n’est qu’au début du mois que son utilisation a été allégée. Le pays a par ailleurs mis en place des mesures drastiques aux frontières afin de limiter l’accès des non-vaccinés à son sol.

Les « convois de la liberté » sont à l’origine un mouvement de protestation né au Canada en réaction à l’imposition de la vaccination pour les camionneurs et travailleurs essentiels souhaitant traverser la frontière entre le Canada et les États-Unis. Ses revendications ont rapidement su trouver un écho dans d’autres pays du monde s’étendant en même temps à des problématiques plus sociales.

« La Nupes, coalition de gauche issue de la volonté de Jean-Luc Mélenchon, a privé Emmanuel Macron de sa majorité à l’occasion des législatives. Désormais, c’est un autre combat qui commence pour faire échouer sa politique néolibérale au parlement. » David Broder offre son analyse sur la gauche française et son rôle clé dans la défaite de LREM aux législatives. Un article publié dans Tribune sous le titre original « Comment la gauche française a pris la majorité de Macron ».
« Dans la nuit d'avril où Emmanuel Macron remporte sa réélection, tout le monde remarque l'atmosphère étrange et feutrée qui semble l'entourer. » Hugh Schofield exprime l’échec que constitue ces élections pour le pouvoir en place dans cet article publié par la BBC sous le titre « Emmanuel Macron, un dirigeant coupé net dans sa lancée et très affaibli ».
« Le gouvernement français, centriste, tente désespérément d'éviter la paralysie politique après avoir perdu sa majorité à l'Assemblée nationale. » Ce constat, c’est celui de Paul Kirby au lendemain des résultats du deuxième tour des législatives. Écrivant pour la BBC, il estime que c’est l’incertitude qui domine les résultats. L’article a été publié sous le titre original « Élections en France : incertitude politique suite à l’effondrement du parti de Macron ».
Les autorités britannique ont décidé d'accepter la demande d'extradition émise par les États-Unis et visant Julian Assange. Une décision qui ne surprend pas, le Royaume-Uni ne souhaitant pas affecter ses bonnes relations outre-Atlantique.
« Macron est resté concentré sur l'extrême droite pendant une bonne partie de son mandat. Il a, à chaque occasion, cherché à en neutraliser la menace. D’un côté il a priorisé certains des thèmes de prédilection de l’extrême droite. De l’autre, il s’est présenté comme le seul rempart possible contre elle. » Cole Strangler offre ici son analyse sur le second tour des législatives françaises qui aura lieu ce dimanche. Son article a été publié dans le New York Times, nous vous en proposons la traduction.
« Jean-Luc Mélenchon est une figure de la gauche radicale française. Il est à la tête d’une alliance qui vise à empêcher Macron de contrôler son gouvernement. » Nous vous proposons la traduction de cet article de Paul Kirby, publié par la BBC, qui récapitule la position de la NUPES et son ambition à ces législatives. Il a été publié sous le titre « Élections en France : qui est Mélenchon et que défend la NUPES ? ».
Les acteurs du conflit qui frappe depuis plus de 7 années le sol yéménite se sont accordés sur une nouvelle extension du cessez-le-feu mis en œuvre en avril. L'espoir d'une sortie de la guerre par le dialogue est permis.
Le sommet des Amériques a ouvert ses portes en début de semaine jusqu'à vendredi. L'occasion de discussions bilatérales sur plusieurs thématiques dont la lutte contre les flux migratoires. Mais ce dialogue a des limites : les États-Unis se sont opposés à la venue de plusieurs pays.
« La gauche française a souffert. Elle a dans sa chair électorale les multiples doutes propres à une puissance qui continue d'exister, mais qui n'est plus l'empire d'autrefois. » Ces propos sont ceux d'Oriol Junqueras, leader indépendantiste de la Gauche républicaine de Catalogne (ERC) qui s'exprime dans un tribune de elDiario.es sur la Nupes. Ce texte a été publié sous le titre original « Une France de gauches ? Le défi de Mélenchon contre l'indigestion impériale. »

Abonnez-vous !

Vous pouvez vous inscrire et recevoir la newsletter du Monde en Commun.