dossier

En temps de coronavirus

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@linternationale.fr 

Sous le masque du Coronavirus

Les épidémies sont de vieilles compagnes de l’Histoire humaine. Elles ont toutes été le résultat de la mondialisation, c’est-à-dire du fait que, si loin que l’on remonte dans le temps, les êtres humains se sont toujours déplacés et ils ont donc transporté avec eux d’un endroit vers l’autre les microbes auxquels ils avaient eux-mêmes survécu. On connaît le terrible impact des maladies transportées par les conquistadors sur le monde des Indiens d’Amérique. Il explique aussi comment les populations nomades de tous les continents ont pu être exterminées par les sédentaires survivants des maladies qu’ils avaient contractées.

Lire le texte de référence

l'article

✈️ Partez à Cuba, faites vous vacciner !

L'accès aux différents vaccins contre le coronavirus est une des inégalités les plus frappantes pendant la crise sanitaire actuelle. Tandis que l'Union européenne et les États-Unis s'arrogent un grand nombre de doses, d'autres pays sont laissés sur le côté. À Cuba, un autre modèle est développé : à partir du 1er mars 2021, les touristes pourront être vaccinés.

Cet article a été publié par la rédaction d'El Financiero, le 3 février 2021

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Pouvez-vous imaginer de voyager dans un autre pays, de profiter du soleil, de la plage et, en même temps, d’être vacciné contre le COVID-19 ?

Cuba a une proposition à vous faire.

Le vaccin cubain Soberana 02, dont les essais cliniques de phase III devraient commencer le 1er mars, sera appliqué non seulement aux citoyens de la nation caribéenne, mais aussi à tous les touristes visitant l’île.

Selon l’agence de presse publique Prensa Latina, Vicente Vérez, directeur de l’Institut Finlay, qui est chargé de développer le vaccin, a déclaré que l’injection a jusqu’à présent démontré une puissante réponse immunitaire.

Il induit également une mémoire durable de cette réponse immunitaire qui, en plus de produire des anticorps, les fait durer, a déclaré l’expert le 29 janvier lors d’une apparition virtuelle au siège de l’Organisation panaméricaine de la santé à La Havane.

M. Vérez a expliqué que les essais cliniques de phase III comporteront environ 150 000 doses pour l’inoculation aux volontaires.

Vous pouvez retrouver l’article en intégralité sur El Financiero

Dans le même dossier

Les vidéos