Revue de presse

Nous sélectionnons des tribunes, interviews, articles et autres contributions écrites en français, anglais ou espagnol. Nous espérons rendre accessibles au plus grand nombre ces contenus grâce à leur traduction par les volontaires.

We select tribunes, interviews, articles and contributions written in french, english or spanish. We hope to make them accessible to the many thanks to our volunteer team of translators.

Seleccionamos artículos de opinión, entrevistas y otras contribuciones escritas en francés, inglés o español. Algunos son publicados por primera vez en El Mundo en Común, y otros que queremos compartir con nuestros lectores, vienen de blogs o medios.

Le 28 janvier 2021, l'historien Maati Monjib a été condamné à un an de prison pour « fraude » et « atteinte à la sécurité de l’Etat » par les autorités marocaines. En 2019, l'ONG Human Right Watch analysait que le « Maroc a intensifié sa répression contre des commentateurs des réseaux sociaux, des artistes et des journalistes exprimant des opinions critiques à l’égard de la monarchie ».
Plus de 12 000 femmes et jeunes filles ont disparu en 2020 au Pérou. Dans un pays où le mot de féminicide est de moins en moins tabou, le nombre de femmes disparues et jamais retrouvé demeure extrêmement élevé et a atteint des sommets pendant l'année 2020, alors que la population était confinée. Depuis 2018, pas moins de 41 000 femmes ont disparu. Un sujet d'une telle ampleur qu'il met à l'agenda politique péruvien la question de la lutte contre les violences sexistes et sexuelles et des moyens dédiés à la prévention et à l'investigation.
La sénatrice de droite Jeanine Añez occupait la présidence bolivienne par intérim, suite au départ d'Evo Morales. Connue pour avoir largement réprimé les manifestants et l'opposition à sa politique, entrainant parfois plusieurs morts lors des manifestations, elle est aujourd'hui accusée de terrorisme par la justice.
La fréquence et l'intensité croissantes des catastrophes "mettent en péril les systèmes alimentaires de la planète", s'alarme jeudi 18 mars 2021 la FAO(Food and Agriculture Organization). La pandémie de Covid-19 qui a désorganisé les chaînes alimentaires, certaines régions ont subit des inondations record, de vastes essaims de criquets pèlerins ravagent les cultures de plusieurs pays d'Afrique. Pour répondre à cette crise majeure accentuée par la pandémie mondiale, l'ONU prépare un sommet sur les systèmes alimentaires.
À l’échelle mondiale, la concentration de gaz à effet de serre est désormais 50% au dessus du niveau préindustriel. Si la France respectait son objectif de neutralité carbone dès 2021, elle aurait épuisé tout le crédit carbone à compter d’aujourd’hui. En effet, aujourd’hui, nous dépassons le seuil de 80 mégatonnes de CO2 qui est notre objectif de neutralité carbone pour... 2050. Le changement climatique a une incidence sur la planète, les écosystèmes ainsi que sur la santé mais cette année encore, la France va creuser sa dette climatique. Un chiffre alarmant qui rappelle l'urgence de la situation et la nécessité de rompre avec l'inaction climatique : la planification est nécessaire pour atteindre des objectifs ambitieux.
« D’après ce rapport, l’accord UE-Mercosur aurait une grande part de responsabilité dans la déstabilisation accrue des marchés agricoles. En effet, il occasionnerait « la plus forte importation de produits agricoles » sur des marchés déjà saturés et alors que les agriculteurs peinent déjà à vivre de leur métier. En échange, il prévoit la suppression des droits de douane sur 91% des biens exportés vers le Mercosur. À quel prix ? Outre l’accroissement des émissions de gaz à effet de serre qu’il provoquerait, un autre rapport d’experts évoque une hausse de 5 % de la déforestation du fait de l’augmentation de la production bovine » écrivait Jean-Luc Mélenchon en février 2021. Depuis la publication du rapport, une coalition internationale qui regroupe 450 organisations s'est constitués : un communiqué, des vidéos et des pétitions, ce projet d'envergure vise à s'opposer à l'accord de libéralisation du commerce UE - Mercosur. Plus de 2 millions de personnes ont déjà signé les pétitions pour s'opposer à ce projet écologiquement et socialement dévastateur.

Recherche par mots-clés

Par format

Par date

Par dossiers