Etats-Unis

Tous les articles

Si cet article a été publié il y a trois mois, il demeure intéressant pour comprendre les problématiques de la mandature américaine qui s'ouvrira avec l'investiture de Joe Biden. Une étude a montré que certains de ses électeurs ont été séduits par sa modération, une modération qui rassure à la fin du chapitre Trump. Cependant, que peut un président modéré face au changement climatique ? La modération constitue-t-elle une méthode pour répondre aux enjeux actuels, de l'explosion de la pauvreté, des inégalités au réchauffement climatique ?
Au milieu des années 1970, l'opération Condor était lancée dans plusieurs dictatures militaires : les opposants aux régimes étaient enlevés, emprisonnés ou exécutés. La répression violente qui a durée plusieurs années et pour laquelle subsiste des points d'ombre a eu lieu avec le soutien tacite et les conseils des États-Unis, par l'intermédiaire de la CIA.
Le journaliste Ben Smith a reçu un appel et pas des moindres, celui d'Emmanuel Macron ! Ce dernier est mécontent du traitement médiatique de la France et du terrorisme par les Etats-Unis. Ben Smith lui a répondu. Nous vous invitons à découvrir cette réponse !
Si l'extrême centre a réussi à mettre un point final aux moments Sanders et Corbyn, la guerre n'est pas perdue. Il faut tenir les positions, les renforcer et continuer à faire corps avec le peuple, les mobilisations qui fédèrent. La détermination qu'on les libéraux, même de gauche à annihiler les composantes les plus radicales atteste que le socialisme n'est pas fort, même si Corbyn a été exclu, même si Bernie Sanders n'a pas pu prétendre devenir le 46ème président des États-Unis.
Beaucoup de commentateurs, journalistes se sont accordés pour dire que la campagne présidentielle américaine a été catastrophique. Des campagnes incomplètes, un président sortant qui refuse de reconnaître la sincérité du scrutin... La page de Trump n'est toujours pas tournée et son mandat laissera des traces. De l'autre côté, ce n'est pas le nouveau président qu'on célèbre, mais le départ de l'ancien. Chris Hedges analyse dans un long article les causes de cette situation. Son constat est clair : « Biden et Trump ne sont qu’un symptôme de l’effondrement de notre empire ».
Remportant largement le vote populaire, il a néanmoins fallu attendre les derniers swing states pour que Joe Biden puisse annoncer sa victoire. Dès le mois de juillet, Donald Trump avait menacé de refuser la légitimité d'un scrutin perturbé par la situation sanitaire, en vain. La parenthèse Trump semble désormais refermée. Si les Américains célèbrent le départ de Donald Trump, que leur réserve le 46ème Président des États-Unis ? Christophe Deroubaix a régulièrement analysé la campagne américaine, nous permettant de prendre de la hauteur sur un scrutin qui a été marqué par les déclarations et coups d'éclat du président sortant.
Le 4 novembre 2020 marquait le quatrième anniversaire de l’entrée en vigueur de l’Accord De Paris. Le même jour, les États-Unis sont devenus le seul pays de la planète à s’en retirer. Selon qui l’emporte à la présidentielle américaine, les conséquences en matière d’action climatique et écologique pourraient être très différentes.
Aux États-Unis, gagner le vote populaire ne permet pas forcément de remporter les clefs de la Maison Blanche. Un écart de plusieurs millions de voix pourrait permettre à Donald Trump d'effectuer un second mandat. L'article de Christophe Deroubaix permet de saisir les difficultés pour pronostiquer les résultats : armée de réserve d'électeurs, swing states, les éléments d'incertitude sont nombreux et les sondages peuvent être trompeurs...

Par format

Par date

Par dossiers