sochik75

Tous les articles

Le 8 décembre 2020, le dictateur égyptien Al-Sissi a été reçu par Emmanuel Macron avec tous les honneurs d'une visite d’État. Y compris la remise de la plus haute distinction de la République française. Les défenseurs des droits de l'Homme ont protesté. Macron, comme Nicolas Sarkozy avec Mouammar Kadhafi, invoque la "realpolitik". Une lecture dénaturée du terme selon Arnaud Le Gall, notre spécialiste des questions internationales.
Plusieurs personnalités d’Amérique latine et d’Europe, dont José Luis Zapatero (ancien premier ministre espagnol), Jean-Luc Mélenchon (Président du groupe parlementaire français, la France insoumise) ainsi que Andres Arauz (candidat à l’élection présidentielle en Équateur), ont échangé leurs analyses sur les avancées face au néolibéralisme à l'occasion d'une conférence internationale organisée dans le cadre de célébrations des 2 ans de pouvoir du Président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador.
Cet article présente les données stupéfiantes contenues dans le « Véritable bilan annuel du CAC40 » publié par l’Observatoire des multinationales paru le 19 novembre 2020. Les 40 plus importantes capitalisations de la place parisienne polluent beaucoup, minimisent leur impact sur l'environnement, et manquent parfois de vigilance.
les 21 et 22 novembre 2020, l'Arabie saoudite a organisé, depuis Riyad, un Sommet du G20 en ligne. Cette réunion de chefs d'État, qui se substitue à l'ONU et tend à réduire la scène internationale à un club oligarchique, a débouché sur de vagues promesses. Bastien Lachaud, député insoumis, y voit toute l'hypocrisie d'une caste politico-affairiste dont la parole et les actes ne sont que contradictions.
Ce qui s'est passé en Bolivie entre octobre 2019 et novembre 2020 est un moment intense de l'histoire du continent sud-américain. C'est aussi, pour le reste du monde, une leçon ou des leçons qu'il faut apprendre. Le Monde en commun publie cette chronique de la députée Mathilde Panot, celle "qui n'a peur de rien" comme le dit Jean-Luc Mélenchon. Avant la Bolivie, elle a voyagé en Algérie, en Turquie aussi, où chaque fois, sa présence a beaucoup "énervé" les autorités. Elle veut "revenir ici sur mon déplacement en Bolivie du 4 au 12 novembre 2020, car c’est peut-être la seule lecture que vous aurez à ce sujet".
L'élection présidentielle aura lieu le 7 février 2021 en Équateur. 4 ans après la victoire de Lenin Moreno, porté au pouvoir avec le soutien de Rafael Correa qu'il a ensuite trahi, le peuple équatorien est en souffrance. Les 8 années de révolution citoyenne et tout ce qu'elle avait apporté en termes d'égalité sociale, de services publics (école gratuite, construction d'hôpitaux publics, grands travaux publics...), ont été détricotés. Andrez Arauz, allié de Rafael Correa, est donné gagnant. A condition que l'élection ait lieu...
Ancien sous-directeur du département Afrique de l’Ouest au Ministère des Affaires Étrangères, Laurent BIGOT a été limogé en 2013 par le Ministre des Affaires Etrangères Laurent FABIUS, pour avoir critiqué l’intervention française au Mali, ou encore pour avoir annoncé la chute du Président burkinabé Blaise CAMPAORE. Rencontre avec un serviteur de l’État qui nous éclaire sur les impasses de l’action internationale actuelle de la France.
Le Venezuela a supplanté Cuba dans l'imaginaire hostile occidental : certes, les gouvernants américains ont œuvré pour jeter l’opprobre sur le pays et son Président élu, Nicolas Maduro. Mais pas seulement : les médias occidentaux ont largement contribué à salir la réputation de ce pays. Alan MacLeod, membre du Groupe sur les Médias de la Glasgow University, décrypte les mécanismes et effets de système qui aboutissent à ce front médiatique "anti Chavez", "anti Maduro" et finalement au service de la droite putchiste et raciste.

Par format

Par date

Par dossiers