Appel commun du FMI, OMS, OMC et Banque mondiale pour l’équité vaccinale

Dans une tribune, les chefs des agences mondiales se sont unis pour exhorter les chefs de gouvernement à financer une nouvelle feuille de route de 50 milliards de dollars pour la santé, le commerce et la finance, pour mettre fin à la pandémie et assurer une reprise mondiale. 

« Les gouvernements doivent agir sans tarder davantage ou risquer des vagues continues ou explosives du Covid-19 ainsi que des variantes virales plus transmissibles et mortelles sapant la reprise mondiale. » La directrice générale du FMI Kristalina Georgieva, le directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus, le dirigeant du Groupe de la Banque Mondiale David Malpass et la directrice de l’OMC Ngozi Okonjo-Iweala, ont appelé les gouvernements  à accepter de verser 50 milliards de dollars pour un plan anti-pandémie élaboré par le FMI et déjà exposé lors du Sommet de la santé à Rome. Une tribune publiée avant le sommet du G7, qui aura lieu du 11 au 13 juin au Royaume-Uni. 

Les dirigeants des quatre agences ont déclaré : « À présent, il est devenu très clair qu’il n’y aura pas de reprise à grande échelle sans une fin à la crise sanitaire. L’accès à la vaccination est essentiel pour les deux. » La déclaration conjointe s’appuie sur une analyse du FMI datant du mois de mai dans laquelle était proposé un plan de 50 milliards de dollars ayant pour objectif de vacciner au moins 60% de la population mondiale d’ici à la fin du premier semestre de l’année 2022, pour permettre une reprise économique mondiale. La directrice du FMI avait indiqué : « Cela ne fait qu’empirer à mesure que l’écart se creuse entre les pays riches qui ont accès aux vaccins et les pays pauvres qui n’en ont pas ».

Les 50 milliards serviraient à augmenter la capacité de fabrication des vaccins, l’offre, les flux commerciaux et la livraison d’oxygène, de traitements et fournitures médicales. Les institutions ajoutent : « Cette injection d’argent donnerait également une impulsion majeure à la croissance économique dans le monde. » 

Car c’est ce dont il s’agit. De croissance. Si nous nous demandons pourquoi le FMI s’intéresse à la vaccination, la réponse est à trouver dans une déclaration de Kristalina Georgieva elle-même : « Parce que nous sommes très préoccupés par le fait qu’une pandémie à deux vitesses entraîne une reprise économique à deux vitesses. Et nos données montrent qu’à court terme, la vaccination mondiale est le moyen le plus efficace de stimuler la production mondiale. En d’autres termes, la politique vaccinale est une politique économique. » 

L'accès aux vaccins contre le Covid-19 n'est toujours pas assuré pour tous. De nombreux pays, particulièrement en Afrique, doivent affronter des difficultés d'approvisionnement. En parallèle, les pays riches jettent à gogo des doses expirées.
« La proposition politique menée par Mélenchon dépasse nettement le périmètre électoral, politique et social des partis qui la composent et a créé une nouvelle offre politique. » Nous vous proposons la traduction de cet article de Mario Ríos, enseignant associé de l’Univesitat de Barcelone, publié dans le titre de presse catalan Público sous le nom « Dépasser les structures de parti, créer l'union populaire : leçons d'Andalousie et de France ».
La secrétaire d’État à l’Intérieur (Home Secretary) britannique est régulièrement décriée pour les décisions de son ministère. C’est à cette figure du gouvernement Johnson que revient la décision finale sur l’extradition ou non de Julian Assange.
Le décret avait été publié dans l'entre-deux-tours de la présidentielle : en application d'une réforme de la haute fonction publique, les deux corps historiques du ministère des Affaires étrangères devraient être progressivement supprimés. Une annonce soudaine, remise en cause par les diplomates qui s'inquiètent du devenir de la profession.
« La Banque centrale européenne est confrontée à une forte inflation dans la zone euro. Elle prévoit bientôt une hausse des taux d’intérêt auxquels elle prête aux banques qui elles-mêmes vendent du crédit ensuite. Commençons par dire que dans le contexte économique actuel, la hausse des taux d’intérêt pour lutter contre l’inflation est inutile. » Nous publions ici la note de Jean-Luc Mélenchon issue de son blog dans laquelle il appelle la BCE à ne pas réhausser les taux d'intérêts.
Dans un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'organisation alerte sur le risque que fait peser l'obésité sur la population. La maladie pourrait devenir la première cause de cancers évitables, devant le tabagisme.
L’entreprise de démolition menée par les conservateurs aux États-Unis contre le droit à l’avortement se poursuit. La Cour suprême serait sur le point d’adopter un revirement de jurisprudence sur la question, une information révélée dans une fuite inédite dans l’histoire de l’institution.
À l'occasion de la Journée internationale des travailleurs et des travailleuses, des millions de personnes sont descendues dans les rues partout dans le monde. Certains rassemblements ont été particulièrement mouvementés, reflétant des revendications diverses avec des sociétés toujours plus aliénantes. Petit tour du monde.

Abonnez-vous !

Vous pouvez vous inscrire et recevoir la newsletter du Monde en Commun.