Non classé

Tous les articles

Au cours d'une cérémonie émouvante marquant le 238e anniversaire de la naissance de Simón Bolívar, devant les ministres des affaires étrangères de la grande majorité des pays d'Amérique latine et des Caraïbes, il a rendu hommage à Cuba pour son courage dans l'affirmation de sa souveraineté face aux États-Unis et a insisté sur la nécessité de dialoguer avec le puissant voisin du nord, à la recherche d'une nouvelle relation avec les États-Unis, qui implique une coopération pour le développement et le bien-être de tous les peuples de la région, mais selon les principes de non-intervention, d'autodétermination et de résolution pacifique des conflits.
Les équipes qui accompagnent la délégation parlementaire au Burkina Faso ont filmé les différentes rencontres entre Jean-Luc Mélenchon - accompagné de Mathilde Panot et Bastien Lachaud, et les personnalités politiques et citoyennes les plus importantes du pays ; le président de l’Assemblée nationale, M. Alassane Bala Sakandé, le Président du Faso, M. Roch Marc Christian Kaboré, et l’association Yelemani, fondé par Mme Blandine Sankara, sœur de l’ancien président Thomas Sankara. Des rencontres éminemment politiques et hautement symboliques : Jean-Luc Mélenchon vient de publier ses propositions en matière de politique internationale dans le 4e cahier de l’Avenir en Commun, et entend dessiner des nouvelles relations entre les peuples des nations africaines et le peuple français.
L'analyste international Marcelo Brignoni analyse les événements récents au Venezuela, au Nicaragua, en Haïti et à Cuba, et soutient que l'Amérique latine est géopolitiquement obligée, si elle veut préserver ou étendre ses démocraties, d'envisager des relations étrangères multipolaires autonomes, loin de l'obéissance aux États-Unis et de l'alignement sur l'OEA.
Cette pandémie c'est la sécheresse. Jean-Luc Mélenchon avait déjà alerté dans son meeting en réalité augmentée sur l'eau en avril 2021. L'ONU l'a officiellement annoncé la semaine dernière; la sécheresse est la prochaine pandémie de ce siècle : 50°C au Canada en mai causant la mort de 500 personnes en une semaine, 1,14 million de personnes en situation d’insécurité alimentaire au Madagascar qui connait sa pire sécheresse depuis 40 ans, un dôme de chaleur extrême dans l'Ouest des Etats-Unis menace la région de nouveaux incendies ravageurs, première alerte de sécheresse depuis un siècle au Brésil, record de température terrestre mesuré l’an dernier en Iran et au Mexique… aux quatre coins du monde, la fournaise. Depuis le début des années 2000, au moins 1,5 milliard d’humains ont déjà été touchés par une sécheresse, pour un coût économique estimé par l’ONU à 124 milliards de dollars. Et comme toujours, les personnes les plus vulnérables sont les premières touchées, alors qu’elles ne contribuent en rien au réchauffement climatique : la moitié la plus pauvre de la population mondiale n’est responsable que de 10% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Les effets dévastateurs des changements climatiques sur ceux qui vivent déjà dans la pauvreté sont de plus en plus difficiles, voire impossibles, à éviter. Il est urgent (et c'est un bien faible mot) que les Etats mettent tout en œuvre pour adapter l’humanité à ce phénomène de changement global de l’écosphère. En tant qu’il s’agit d’un défi universel à relever, nous partageons sur Le Monde en Commun la dernière note de blog de Jean-Luc Mélenchon sur le sujet.

Par format

Par date

Par dossiers