Non classé

Tous les articles

Ken Loach, réalisateur britannique engagé, a décider d'apporter un soutien public à Jean-Luc Mélenchon à l'approche du premier tour de la présidentielle le 10 avril. Dans un message de soutien, il rappelle l'importance d'assurer à tous le droit à une vie digne alors que le libéralisme impose une marche contraire. Cinéaste de talent primé à deux reprises par une Palme d'or à Cannes, son œuvre a toujours été marquée par son engagement sur des thématiques profondément sociales et politiques. Ci-dessous la traduction de son message.
Analyser ce qui se joue depuis plusieurs semaines dans la crise autour de l’Ukraine suppose de se défaire d’une couverture médiatique délirante, ayant moins pour objectif d’informer que de créer une ambiance anxiogène et de conditionnement. Pas une journée ne passe depuis Novembre sans que plusieurs articles ne nous alertent sur une possible « invasion imminente » de l’Ukraine par la Russie, sur les « faiblesses » des Occidentaux « affaiblis par leurs divisions » (comprendre « il faut faire bloc face à la Russie derrière les USA ») etc. 
Ce n'est pas une surprise pour moi en tout cas : Jean-Luc Mélenchon a littéralement captivé mes camarades de l'Association des journalistes de défense (AJD) présents hier en face de lui. Le président de La France Insoumise et candidat à l'élection présidentielle en a reçu une douzaine, et leur a livré son projet présidentiel pendant une grosse demi-heure, en présence de celui qu'il a déjà désigné comme son ministre de la défense, Bastien Lachaud, une des bêtes noires de l'actuel ministre en charge.
Le Kazakhstan a connu la semaine dernière un soulèvement populaire aussi intense que bref. Déclenché par la hausse du prix du gaz, le soulèvement a rapidement contesté le régime lui-même, avant d’être étouffé par l’armée nationale avec l’aide des troupes d’une Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) qui a fonctionné ici comme une sainte alliance au service d’un régime autoritaire et corrompu. Mais le plus étonnant est le quasi silence des « démocraties occidentales », si promptes d’ordinaire à donner des leçons de droits de l’homme quand cela les arrange. Cette discrétion s’explique par un consensus glauque : tous les puissants du monde veulent avoir accès au Kazakhstan.
À 93 ans, Noam Chomsky est l'intellectuel vivant de gauche le plus important. À 32 ans, Alexandria Ocasio-Cortez est l'un de nos élus de gauche les plus importants. Tous deux ont récemment parlé de leurs perspectives pour un monde meilleur. Une traduction du Monde en commun de cet article paru sur le site du journal socialiste américain Jacobin.

Par format

Par date

Par dossiers