dossier

Contre le lawfare

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@linternationale.fr 

l'article

Victoire confirmée pour une juge espagnole victime de lawfare

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Podemos célèbre la victoire judiciaire contre un cas de lawfare : la Cour suprême a confirmé la condamnation à 6 ans et demi de prison et 18 ans de déchéance de la carrière judiciaire du juge Santiago Alba, pour des délits de corruption et falsification de documents publics qui ont intentionnellement porté atteinte à la carrière de la magistrate Victoria Rosell, actuelle déléguée du gouvernement contre la violence de genre. Elle avait dû renoncer à se présenter pour Podemos aux élections du 26 juin 2016 à cause de ces accusations.

La juge Victoria Rosell était en 2015 tête de liste pour Podemos à Las Palmas aux élections législatives. En 2016, l’ancien ministre José Manuel Soria, son adversaire politique aux îles Canaries lors des nouvelles élections législatives de juin 2016, avait déposé une plainte contre elle pour une affaire qu’elle avait menée en tant que juge. La demande avait été acceptée pour traitement par la Cour suprême. Victoria Rosell avait alors renoncé à se représenter, conformément au code de déontologie de Podemos, qui interdit à tout prévenu de se présenter. En décembre 2016, l’affaire avait été classée.

En mars 2019 Victoria Rosell avait annoncé son retour à la politique et fut tête de la liste pour Podemos dans les îles Canaries pour les élections générales d’avril et a été élue.

En septembre 2019, le juge Salvador Alba a été condamné par la chambre criminelle de la Cour supérieure de justice des îles Canaries à six ans et demi de prison pour complot contre Victoria Rosell. Et en novembre 2021, la Cour Suprême a confirmé cette condamnation.

« Une juge se présente aux élections avec @podemos. La droite judiciaire utilise les tribunaux et la presse pour la détruire. Ils lui font beaucoup de mal, elle démissionne, mais à la fin, c’est elle qui gagne. Félicitations à @vickyrosell. »

Dans le même dossier

Les vidéos