union européenne

Tous les articles

Le Sommet Social de l’Union européenne, qui a réuni les chefs d’État et de gouvernement à Porto les 7 et 8 mai dernier, était censé marquer un "tournant social" pour l'Union européenne, dans un contexte de profonde crise dans tout le continent. Il n’en est sorti que des mots creux et aucun engagement concret, visiblement la seule chose dont l’UE est capable en matière de social, alors même que la crise sanitaire nous montre plus que jamais l'innocuité des dogmes du marché et de la concurrence sur lesquels reposent ses politiques.
Les dirigeants de l’Union européenne sont réunis à Porto du 7 au 9 mai 2021 dans le cadre d’un Sommet social suite à la pandémie. Cette rencontre, la première de ce genre depuis le début de la crise, suscite les espoirs : l’Union européenne va-t-elle décider de politiques sociales pour endiguer la pauvreté ?
Intérêt Général est un think tank qui rassemble des fonctionnaires de l’État et des collectivités territoriales, chercheurs, universitaires, syndicalistes, dirigeants de PME et d’associations, cadres du secteur privé, ou exerçons une profession libérale. Nous publions ici une analyse sur les traités européens à l'occasion de l'anniversaire du référendum du 29 mai 2005 sur le Traité constitutionnel européen rejeté par les peuples français et hollandais.
Un mois et demi après l’apparition des premiers cas de coronavirus dans le Nord de l’Italie, la machine européenne a tardé à réagir. Impuissante face à la gestion de la crise sanitaire, l’UE s’est concentrée à faire ce qu’elle fait de mieux : protéger son marché. Le 9 avril, un accord de 540 milliards d’euros a été trouvé entre les membres de l’Eurogroupe. Derrière ce chiffre exorbitant se cache encore une fois les stigmates d’une fracture Nord/Sud et les dikats d’une Europe néo-libérale.
L'Assemblée nationale française était amenée à débattre d'un accord entre Cuba et l'Union européenne. Jean-Luc Mélenchon a plaidé pour que cesse l'ostracisme politique contre les Cubains. La levée de l'embargo imposé contre le droit international est une condition au développement de l'île.

Par format

Par date

Par dossiers