union européenne

Tous les articles

Intérêt Général est un think tank qui rassemble des fonctionnaires de l’État et des collectivités territoriales, chercheurs, universitaires, syndicalistes, dirigeants de PME et d’associations, cadres du secteur privé, ou exerçons une profession libérale. Nous publions ici une analyse sur les traités européens à l'occasion de l'anniversaire du référendum du 29 mai 2005 sur le Traité constitutionnel européen rejeté par les peuples français et hollandais.
Un mois et demi après l’apparition des premiers cas de coronavirus dans le Nord de l’Italie, la machine européenne a tardé à réagir. Impuissante face à la gestion de la crise sanitaire, l’UE s’est concentrée à faire ce qu’elle fait de mieux : protéger son marché. Le 9 avril, un accord de 540 milliards d’euros a été trouvé entre les membres de l’Eurogroupe. Derrière ce chiffre exorbitant se cache encore une fois les stigmates d’une fracture Nord/Sud et les dikats d’une Europe néo-libérale.
L'Assemblée nationale française était amenée à débattre d'un accord entre Cuba et l'Union européenne. Jean-Luc Mélenchon a plaidé pour que cesse l'ostracisme politique contre les Cubains. La levée de l'embargo imposé contre le droit international est une condition au développement de l'île.
La Chine est devenue le premier partenaire commercial de l'Allemagne, détrônant la France. La fin d'une illusion : l'Allemagne instrumentalise l'Union européenne pour asseoir sa domination et tirer profit de l'ordolibéralisme qu'elle impose comme doctrine pour les 27 membres de l'Union européenne.
Les conclusions de l’interminable palabre européenne sont consternants. Elles paraissent si absurdes ! On est donc en droit de se demander quelles sont les motivations réelles des pays qui ont imposé la prolongation de l’absurde politique de l’euro fort. Cette politique n’a-t-elle pas déjà asphyxié les économies européennes avant la crise actuelle ? N’ont-elles pas conduit à une domination de plus en plus impérieuse et de moins en moins discrète de l’Allemagne ? Il est certain que ce qui vient de se décider non seulement n’enrayera pas la catastrophe qui s’annonce mais que cela va l’amplifier.

Par format

Par date

Par dossiers