soudan

Tous les articles

Les manifestations commémorant le troisième anniversaire de la révolution au Soudan ont réuni des dizaines de milliers de personnes dans tout le pays. Les citoyens ont scandé des slogans comme « le pouvoir au peuple » contre le nouveau pouvoir militaire issu du coup d’Etat mené le 25 octobre par le général Abdel Fattah Al-Bourhane.
Dimanche, les membres civils du gouvernement soudanais, dont le premier ministre Abdallah Hamdok, ont été arrêtés par l’armée. Le général Abdel Fattah Abdelrahman Al-Bourhane, président du « conseil de souveraineté », a justifié l’usage de la force pour « rectifier le cours de la transition ». Il a déclaré l’état d’urgence, dissous les instances de transition, limogé les gouverneurs régionaux, et annoncé la formation prochaine par l’armée d’un « gouvernement de personnes compétentes », jusqu’à la tenue d’élections en juillet 2023.

Par format

Par date

Par dossiers