soudan

Tous les articles

Dimanche, les membres civils du gouvernement soudanais, dont le premier ministre Abdallah Hamdok, ont été arrêtés par l’armée. Le général Abdel Fattah Abdelrahman Al-Bourhane, président du « conseil de souveraineté », a justifié l’usage de la force pour « rectifier le cours de la transition ». Il a déclaré l’état d’urgence, dissous les instances de transition, limogé les gouverneurs régionaux, et annoncé la formation prochaine par l’armée d’un « gouvernement de personnes compétentes », jusqu’à la tenue d’élections en juillet 2023.

Par format

Par date

Par dossiers