Coronavirus

Tous les articles

Vijay Prashad et Noam Chomsky ont fait naitre de leur rencontre un texte qui prend de la hauteur sur la situation sanitaire pour revenir sur ce qui menace l'humanité en 2021. L'annihilation nucléaire, le néolibéralisme et une catastrophe climatique, voilà ce qui nous guette toutes et tous. Le Monde en Commun vous propose une traduction de ce texte précieux !
Il est pour beaucoup une référence : militant infatigable, généreux et toujours aussi déterminé, Jean Ziegler l'annonce sur Clique TV : « Le choc de cette crise va provoquer la révolution ». La journaliste Charlotte Vautier l'a interviewé. Pur elle, il est l'homme qui veut en finir avec le capitalisme.
En France, le gouvernement a profité de la crise sanitaire pour réformer le Code du Travail : jusqu’à 60h de travail par semaine, un temps de repos réduit et des RTT qui s’envolent. Une offensive qui n’est pas isolée. Ailleurs en Europe, les pouvoirs en place profitent de cette crise du Covid-19 pour s’attaquer aux droits des travailleurs.
Les Infiltrés, ce sont des hauts-fonctionnaires, des CSP+ bien dans le système, mais totalement écœurés par ce système. Ils disent : Bien souvent en minorité parmi nos collègues et nos proches, nous sommes au contraire écœuré·e·s par la politique actuelle et le modèle de société qu’elle dessine. Nous sommes au cœur du système, mais nous souhaitons participer à son renversement". Ce texte nous propose les réflexions d’un infiltré sur les conditions de réalisation des appels au « jour d’après », au « jour qui vient », qui se multiplient depuis le début de la crise du coronavirus pour réclamer un monde plus respectueux de l’humain et des écosystèmes. Il invite à prendre la mesure des forces de rappel du système qui ont fait échouer 40 ans de social-démocratie et à adopter une pensée radicale remettant en question les structures capitalistes.
Dans une chronique pour le site "Films for action", Cylvia Hayes, consultante en développement durable, explique pourquoi c'est la situation dite "normale" qui a mené à la crise que nous connaissons. Elle rappelle que les choix économiques ne sont pas un acte de Dieu ou de la nature. Aussi, nous pouvons les réinventer, maintenant.

Par format

Par date

Par dossiers