Union européenne

Tous les articles

« La Banque centrale européenne est confrontée à une forte inflation dans la zone euro. Elle prévoit bientôt une hausse des taux d’intérêt auxquels elle prête aux banques qui elles-mêmes vendent du crédit ensuite. Commençons par dire que dans le contexte économique actuel, la hausse des taux d’intérêt pour lutter contre l’inflation est inutile. » Nous publions ici la note de Jean-Luc Mélenchon issue de son blog dans laquelle il appelle la BCE à ne pas réhausser les taux d'intérêts.
Malgré les alertes répétées des associations environnementales, les eurodéputés LREM se sont opposés, comme la majorité du Parlement européen, à l’interdiction de la pêche destructrice dans les aires marines protégées (AMP). Une aberration en 2022 qui rentre en contradiction avec les discours environnementaux d’Emmanuel Macron.
Malgré les sourires de façade, l’Union européenne n’a rien cédé sur le sujet de la levée des brevets sur les vaccins à l’issue de son sommet avec l’Union africaine les 17 et 18 février. Aux grands dam des dirigeants de la grande oubliée de la lutte contre la pandémie de Covid-19.
À travers les fonds de la politique de cohésion, la Commission du Développement Régional (REGI) contribue à réduire les écarts de développements entre les territoires européens. Dotée de 370 milliards d’euros sur sept ans, la politique régionale est le premier poste budgétaire européen, devant la politique agricole commune (PAC) ! Et le Président de cette Commission est Younous Omarjee, député européen LFI, en exercice depuis juillet 2029, et réélu à l'unanimité ce mardi 25 janvier 2022, à l’occasion des élections de mi-mandat au Parlement européen. Younous Omarjee, originaire de l’île de La Réunion est le premier ultramarin nommé à la tête d’une Commission parlementaire au Parlement européen.
Lors de son discours devant le Parlement européen Emmanuel Macron a multiplié les renoncements, comme sur le pacte de stabilité, qui n'a même pas été évoqué. Les hypocrisies, comme sa proposition d’inscrire le droit à l’avortement dans la Charte des droits fondamentaux, pour mieux faire oublier que les marcheurs venaient d’élire à la présidence du parlement européen une fervente opposante au droit à l’IVG. Les formules d’un niveau de généralité leur enlevant toute signification, comme les développements laborieux sur la souveraineté. Bref, on aura eu le droit à un discours structuré autour de « trois grandes promesses » mais dont il n’y a guère à attendre si ce n’est la continuité en Europe d’un modèle autoritaire et ordolibéral qui sied au président de la République.

Par format

Par date

Par dossiers