dossier

La révolution citoyenne

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@linternationale.fr

l'article

Younous Omarjee réélu Président de la Commission du Développement Régional au Parlement européen

À travers les fonds de la politique de cohésion, la Commission du Développement Régional (REGI) contribue à réduire les écarts de développements entre les territoires européens. Dotée de 370 milliards d’euros sur sept ans, la politique régionale est le premier poste budgétaire européen, devant la politique agricole commune (PAC) ! Et le Président de cette Commission est Younous Omarjee, député européen LFI, en exercice depuis juillet 2029, et réélu à l'unanimité ce mardi 25 janvier 2022, à l’occasion des élections de mi-mandat au Parlement européen. Younous Omarjee, originaire de l’île de La Réunion est le premier ultramarin nommé à la tête d’une Commission parlementaire au Parlement européen.

« Je suis honoré de la confiance renouvelée de mes collègues avec qui je suis déterminé à aller au devant des défis auxquels l’Europe est confrontée. La crise sanitaire a révélé les fragilités du modèle de développement économique de l’Union européenne et de ses politiques budgétaires sur les Etats membres dont, bien souvent, la politique de cohésion vient suppléer les sous-investissements chroniques. » a déclaré Younous Omarjee.

Dès le début de la pandémie la politique de cohésion est intervenue pour aider les secteurs de santé, en finançant notamment l’achat de masques et de respirateurs, et pour aider les salariés et les entreprises, en finançant notamment les mesures de chômage partiel et les aides de trésorerie pour les entreprises.

Pour le Président de la Commission du développement régional, cette deuxième moitié de législature doit permettre de faire démarrer l’exécution des fonds de cohésion dans toutes les régions. Les États Membres et les gouvernements nationaux doivent être au rendez-vous et accélérer l’écriture de leur plan nationaux d’exécution des fonds appelés contrat de partenariat. Dans toute l’Europe les régions attendent désormais ces fonds.

Elle sera aussi l’occasion de mettre à l’agenda un nombre important de nouvelle priorité : nouvelle stratégie européenne pour les régions ultra-périphériques (RUP), politique pour les zones rurales, création d’un agenda insulaire et d’une politique européenne pour les îles, adaptation au changement climatique, mécanisme de résolution des conflits transfrontaliers, politique climatique européenne. Face à la monté partout en Europe des nationalistes et pouvoirs réactionnaires, la politique de cohésion devra aussi assumer son rôle pour garantir le respect de l’État de droit.

Dans le même dossier

Les vidéos