Mexique

Tous les articles

Hier, Lázaro Sánchez Gutiérrez et Victórico Gálvez Pérez, défenseurs des droits humains et membres de Frayba, ont été arbitrairement privés de liberté par un groupe de personnes, selon des informations provenant de la localité de San Felipe, près de Kuxulja, municipalité d'Ocosingo, Chiapas. Lázaro et Vico se rendaient dans la ville de Palenque pour tenir une réunion de travail avec des processus de défense sociale et des parents de prisonniers. Ils ont finalement été libérés.
Avec cette décision, le Mexique devient le troisième pays au monde, après l'Uruguay et le Canada, à réglementer totalement le marché de la marijuana, bien qu'il ait un impact plus important car il est l'un des principaux pays producteurs de cette plante et souffre d'une violence endémique liée au trafic de drogue, qui a fait des millions de victimes.
Une coalition de droite, Va por México, compte bloquer Andrés Manuel López Obrador et MORENA dans la mise en oeuvre de leur agenda de réformes progressistes. La coalition de trois partis va présenter des candidats au poste de gouverneur afin de paralyser l'exécutif actuel. Une offensive qui va de pair avec une censure de la part de l'Institut national électoral qui a censuré un communiqué de MORENA.
La dernière mesure de l'année 2020 prise par le président du Mexique Andrés Manuel López Obrador constitue un horizon d'espoir et un exemple de conquête en matière de souveraineté alimentaire : il a en effet fait interdire le glyphosate et le maïs transgénique par un décret qui sera au plus tard en vigueur en 2023. Cela laisse le temps de faire toutes les réformes du système et également de faire évoluer les pratiques agricoles afin que cette interdiction ne puisse être fragilisée. Une décision forte en matière d'alimentation durable et saine à l'heure où d'autres pays comme la France reculent concernant le glyphosate !
Le Président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a annoncé que son pays était disposé à fournir du pétrole au Venezuela. Cette position courageuse et souveraine intervient alors que les États-Unis de Trump s'acharnent à un blocus quasi total. Les privations infligées au peuple vénézuélien sont jugées par la communauté internationale et les ONG comme inhumaines.

Par format

Par date

Par dossiers