Mexique

Tous les articles

Ce samedi 18 septembre s’est tenu le sixième Sommet de la Communauté d'États latino-américains et caraïbes (CELAC). Créée en 2010, la CELAC s’est donné pour objectif initial de promouvoir le dialogue et l’intégration sur le continent latino-américain, mais sans les Etats-Unis ni le Canada.
A l'arrivée à Mexico, des affiches dans la ville indiquent qu'il faut aller participer à la Consultation populaire. Le journal « La Jornada » décrit une controverse avec l'Institut National Electoral (INE) qui gère toutes les opérations liées au vote ici au Mexique. Il y a des griefs sur le manque de promotion et de soutien pour favoriser la participation de la part de l'organisme officiel INE, qui est toujours aux mains de la droite.
Faut-il enquêter sur les actions présumées illicites des acteurs politiques passés pour mettre fin à l’impunité de l’ancienne classe dirigeante, ou faut-il enterrer la question des procès pour fermer les plaies douloureuses du passé ? C’est à cette question que les Mexicaines et les Mexicains seront appelés à répondre ce dimanche 1er août dans le cadre d’une Consultation populaire inédite dans l’histoire du pays.
Au cours d'une cérémonie émouvante marquant le 238e anniversaire de la naissance de Simón Bolívar, devant les ministres des affaires étrangères de la grande majorité des pays d'Amérique latine et des Caraïbes, il a rendu hommage à Cuba pour son courage dans l'affirmation de sa souveraineté face aux États-Unis et a insisté sur la nécessité de dialoguer avec le puissant voisin du nord, à la recherche d'une nouvelle relation avec les États-Unis, qui implique une coopération pour le développement et le bien-être de tous les peuples de la région, mais selon les principes de non-intervention, d'autodétermination et de résolution pacifique des conflits.
Le 2 mai 2021, une délégation zapatiste embarquait sur un bateau depuis le Chiapas dans le sud du Mexique, pour une traversée de l’Atlantique, vers l’Europe, premier arrêt de leur tour du monde. Leur objectif ? Rencontrer celles et ceux qui combattent les inégalités et la destruction de la planète, et raviver la flamme de la lutte affaiblie par la pandémie et les répressions policières.
Hier, Lázaro Sánchez Gutiérrez et Victórico Gálvez Pérez, défenseurs des droits humains et membres de Frayba, ont été arbitrairement privés de liberté par un groupe de personnes, selon des informations provenant de la localité de San Felipe, près de Kuxulja, municipalité d'Ocosingo, Chiapas. Lázaro et Vico se rendaient dans la ville de Palenque pour tenir une réunion de travail avec des processus de défense sociale et des parents de prisonniers. Ils ont finalement été libérés.
Avec cette décision, le Mexique devient le troisième pays au monde, après l'Uruguay et le Canada, à réglementer totalement le marché de la marijuana, bien qu'il ait un impact plus important car il est l'un des principaux pays producteurs de cette plante et souffre d'une violence endémique liée au trafic de drogue, qui a fait des millions de victimes.

Par format

Par date

Par dossiers