Israel

Tous les articles

Le bilan s’est malheureusement alourdi depuis la publication de notre article sur les responsabilités du gouvernement israélien dans la destruction des espoirs de paix. 83 palestiniens sont morts dans les raids israéliens sur Gaza, dont 17 enfants. 7 israéliens sont morts du fait des roquettes du Hamas, dont un enfant. Le bilan de cette irresponsable fuite en avant risque de s’alourdir de jours en jours. D’autant que, comme vient de le rappeler Eli Barnavi, ancien ambassadeur d’Israël en France et homme de paix, le premier ministre israélien Netanyahou mène depuis longtemps une politique cynique consistant entre autres à favoriser les franges politiques palestiniennes les plus radicales, comme le Hamas. Ce dernier, tout aussi affaibli politiquement, a lui aussi intérêt à l’escalade. Tous ceux aspirant à la paix sont victimes de cette fuite en avant guerrière.
Depuis plusieurs semaines les palestiniens de Jérusalem-Est sont victimes de la répression concertée de la police, de colons et de militants suprémacistes israéliens criant leur haine « des arabes » sur fond de nouvelle campagne d’expropriations et d’éviction touchant des dizaines de familles.
Il s'agit de la première visite d'un Premier ministre isréalien en Arabie saoudite. Cette visite discrète s'inscrit dans le cadre du voyage de Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine, que nous avions évoquée jeudi 19 novembre. Ces rencontres ont pour objectif du côté de l'administration Trump de normaliser les relations avec Israël. Trump souhaite également faire de l'Iran la menace principale de la zone.
Le tracking se révèle être un enjeu crucial dans le contexte de l'épidémie de coronavirus : Comment savoir qui est malade ? Comment remonter les chaînes de contamination ? Qui contrôle ces données ? Beaucoup de questions restent sans réponse. Après l'échec de l'application comme StopCovid en France et ailleurs, Israel a donné un accès illimité aux données de traçage des contacts COVID. Ces données pourraient être utilisées par les services de sécurité... Une sortie de l'État de droit et une ère de contrôle via le numérique s'impose.
Des voix s'élèvent dans le monde entier pour dire non à l'annexion des territoires palestiniens par Israël. Partout, les leaders humanistes et des citoyens refusent cette violation du droit international et des droits des populations palestiniennes déjà soumises à des exactions (maisons détruites, brûlées). Il faut obliger les dirigeants européens et américains à faire pression sur Netanyahu.

Par format

Par date

Par dossiers