Cet article fait partie du dossier La Paix

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@linternationale.fr

Texte de référence à venir…

Jean-Luc Mélenchon présent à La Haye pour la Paix

L’Afrique du Sud accuse le gouvernement de Benjamin Netanyahou de se livrer à des « actes de génocide contre le peuple palestinien à Gaza ». Dans une plainte déposée le 29 décembre devant la Cour internationale de justice (CIJ), l’Afrique du Sud a accusé le gouvernement de Benjamin Netanyahou de violer la Convention sur la prévention et la répression du crime de génocide. Ce jeudi 11 janvier 2024 s'ouvre le procès à La Haye, où Jean-Luc Mélenchon sera présent. Nous relayons ici son communiqué, traduit en anglais et en espagnol.

Je suis invité à participer à la délégation à la Cour Internationale de Justice à La Haye par Progressive international au nom de la délégation de l’Afrique du Sud. Ce 11 janvier celle-ci fera en effet la saisine de cette instance pour stopper la guerre à Gaza menée par le gouvernement de Benjamin Netanyahu. Cet organe judiciaire de l’ONU est saisi au titre de la Charte de prévention et d’interdiction des génocides signée par les deux pays en 1948, comme par la France. Le lendemain, le gouvernement de monsieur Netanyahu présentera sa défense. C’est donc une instance émanant de l’ordre international commun, entendant les deux points de vue qui entre en action.

J’ai accepté cette invitation et j’y participerai accompagné par le député insoumis Arnaud Le Gall, coordinateur des députés insoumis à la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale.

Le faisant, j’affirme l’option préférentielle des Insoumis pour le droit et l’ordre international proposé par l’ONU. Si perfectible que soit cette institution, elle seule exprime la réalité organisée en Nations d’un peuple humain unique ayant des droits universels. Ce choix est celui du non-alignement qui n’est ni le « campisme », ni l’équidistance, ni la neutralité mais la référence à des principes politiques applicables en toutes circonstances et quels que soient les protagonistes. Un choix qui récuse la loi du plus fort, du plus armé ou les injonctions des théories meurtrières comme celle du « choc des civilisations » ou de « la guerre du bien contre le mal ».

Mon plus ardent souhait est que cette action pacifique en justice permette de mettre fin, le plus vite possible, à l’extermination en cours et de rendre réalisable, le plus rapidement, le jugement de tous les criminels de guerre. J’ai l’espoir de représenter dans cette démarche tous les Français, quelles que soient leurs opinions politiques, qui font le choix de la paix et des solutions politiques plutôt que celui de la guerre et des massacres, de la violence générant sans fin de nouvelles violences.


Present in The Hague for Peace

I have been invited to take part in the delegation to the International Court of Justice in The Hague by Progressive International on behalf of the South African delegation. On January 11, the South African delegation will be taking the case to the International Court of Justice to stop the war in Gaza being waged by Benjamin Netanyahu’s government. The referral was made to this UN judicial body under the Charter for the Prevention and Prohibition of Genocide signed by both countries in 1948, as well as by France. The following day, Mr. Netanyahu’s government will present its defense. It is therefore an instance emanating from the common international order, hearing both points of view, that is taking action.

I have accepted this invitation and will be accompanied by Arnaud Le Gall, France insoumise deputy and coordinator of the group on the National Assembly’s Foreign Affairs Committee.

By doing so, I affirm the Insoumis’ preferential option for the law and international order proposed by the UN. As perfectible as this institution may be, it is the only one that expresses the organized reality in Nations of a single human people with universal rights. This choice is that of non-alignment, which is neither « campism », nor equidistance, nor neutrality, but reference to political principles applicable in all circumstances and whatever the protagonists. A choice that rejects the law of the strongest, the most armed, or the injunctions of murderous theories such as the « clash of civilizations » or the « war of good against evil ».

My most fervent wish is that this peaceful legal action will put an end, as quickly as possible, to the extermination in progress and make it possible, as quickly as possible, to bring all the war criminals to justice. I hope that in this process I represent all French people, whatever their political opinions, who choose peace and political solutions rather than war, massacres and the violence that endlessly generates new violence.


Presente en La Haya por la Paz

Estoy invitado a participar en la delegación a la Corte Internacional de Justicia en La Haya por la Internacional Progresista en nombre de la delegación de Sudáfrica. Este 11 de enero, de hecho, hará referencia a este órgano para detener la guerra en Gaza liderada por el gobierno de Benjamin Netanyahu. Este órgano judicial de la ONU está convocado bajo la Carta de Prevención y Prohibición de Genocidios firmada por ambos países en 1948, al igual que por Francia. Al día siguiente, el gobierno del señor Netanyahu presentará su defensa. Por lo tanto, es una instancia que emana del orden internacional común, escuchando ambos puntos de vista que se activa.

He aceptado esta invitación y participaré en la reunión acompañado por Arnaud Le Gall, diputado insumiso y coordinador de los diputados insumisos en la Comisión de Asuntos Exteriores de la Asamblea Nacional.

Al hacerlo, afirmo la opción preferencial de los Insumisos por el derecho y el orden internacional propuesto por la ONU. Por perfectible que sea esta institución, ella sola expresa la realidad organizada en Naciones de un único pueblo humano con derechos universales. Esta elección es la del no alineamiento que no es ni el « campismo », ni la equidistancia, ni la neutralidad, sino la referencia a principios políticos aplicables en todas las circunstancias y cualesquiera que sean los protagonistas. Una elección que rechaza la ley del más fuerte, del más armado o las injerencias de teorías asesinas como la del « choque de civilizaciones » o de « la guerra del bien contra el mal ».

Mi más ferviente deseo es que esta acción judicial pacífica ponga fin, lo antes posible, al exterminio en curso y permita, lo antes posible, llevar ante la justicia a todos los criminales de guerra. Espero representar en este proceso a todos los franceses, sean cuales sean sus opiniones políticas, que eligen la paz y las soluciones políticas en lugar de la guerra y las masacres, de la violencia que genera sin fin nuevas violencias.

Dans le même dossier

Sans réelle opposition et ultra favori pour l’investiture du Parti conservateur américain, Donald Trump a largement remporté le Caucus en Iowa. L’élection américaine aura lieu le 5 novembre prochain et déjà, les observateurs demandent à Biden de muscler le…

La fin du libéralisme

Le dimanche 19 novembre, le candidat néofasciste Javier Milei a été élu avec 56% des voix, face au ministre de l’économie sortant Sergio Massa. Une élection qui intervient alors que l’Argentine est plongée dans une grave crise avec une…

Partagez !

Marina Mesure

Syndicalisme international

Marina Mesure is a specialist of social issues. She has worked for several years with organizations defending workers’ rights such as the European Federation of Building and Wood Workers.

She has campaigned against child labor with the International Labor Organization, against social dumping and the criminalization of unionism. As a famous figure in the international trade union world, she considers that the principle of “equal work, equal pay « remain revolutionary: between women and men, between posted and domestic workers, between foreigners and nationals ».

Marina Mesure, especialista en asuntos sociales, ha trabajado durante varios años con organizaciones de derechos de los trabajadores como la Federación Europea de Trabajadores de la Construcción y la Madera.

Llevo varias campañas contra el trabajo infantil con la Organización Internacional del Trabajo, contra el dumping social, y la criminalización del sindicalismo. Es una figura reconocida en el mundo sindical internacional. Considera que el principio de « igual trabajo, igual salario » sigue siendo revolucionario: entre mujeres y hombres, entre trabajadores desplazados y domésticos, entre extranjeros y nacionales « .

Spécialiste des questions sociales, Marina Mesure travaille depuis plusieurs années auprès d’organisations de défense des droits des travailleurs comme la Fédération Européenne des travailleurs du Bâtiment et du Bois.

Elle a mené des campagnes contre le travail des enfants avec l’Organisation internationale du travail, contre le dumping social, la criminalisation du syndicalisme. Figure reconnue dans le monde syndical international, elle considère que le principe de « travail égal, salaire égal » est toujours aussi révolutionnaire : entre les femmes et les hommes, entre les travailleurs détachés et domestiques, entre étrangers et nationaux ».

Sophia Chikirou

Directrice de la publication

Sophia Chikirou is the publisher of Le Monde en commun. Columnist, director of a documentary on the lawfare, she also founded several media such as Le Média TV and the web radio Les Jours Heureux.

Communications advisor and political activist, she has worked and campaigned in several countries. From Ecuador to Spain, via the United States, Mexico, Colombia, but also Mauritania, she has intervened with progressive and humanist movements during presidential or legislative campaigns.

In 2007, she published Ma France laïque (La Martinière Editions).

Sophia Chikirou es directora de la publicación de Le Monde en commun. Columnista, directora de un documental sobre el lawfare, también fundó varios medios de comunicación tal como Le Média TV y la radio web Les Jours Heureux.

Asesora de comunicacion y activista política, ha trabajado y realizado campañas en varios países. Desde Ecuador hasta España, pasando por Estados Unidos, México, Colombia, pero también Mauritania, intervino con movimientos progresistas y humanistas durante campañas presidenciales o legislativas.

En 2007, publicó Ma France laïque por Edicion La Martinière.

Sophia Chikirou est directrice de la publication du Monde en commun. Editorialiste, réalisatrice d’un documentaire sur le lawfare, elle a aussi fondé plusieurs médias comme Le Média TV et la web radio Les Jours Heureux.

Conseillère en communication et militante politique, elle a exercé et milité dans plusieurs pays. De l’Equateur à l’Espagne, en passant par les Etats-Unis, le Mexique, la Colombie, mais aussi la Mauritanie, elle est intervenue auprès de mouvements progressistes et humanistes lors de campagnes présidentielles ou législatives.

En 2007, elle publiait Ma France laïque aux éditions La Martinière.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.