dossier

La révolution citoyenne

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@linternationale.fr

l'article

Mobilisation pour la paix en Russie : arrestations en série

La mobilisation russe contre la guerre en Ukraine se poursuit. Malgré les risques encourus, plusieurs dizaines de milliers de citoyens expriment depuis plus d’une semaine leur opposition dans la rue. 4 000 personnes supplémentaires ont été arrêtées ce dimanche.

L’ampleur de la mobilisation ne cesse de surprendre les autorités russes. Plusieurs dizaines de milliers de Russes descendent régulièrement dans la rue pour protester contre la décision de Vladimir Poutine d’attaquer l’Ukraine. Ce mouvement ne se limite pas à Moscou ou Saint-Pétersbourg et touche désormais une cinquantaine de communes sur l’intégralité du territoire russe. Ce sont ainsi plus de 4 300 personnes qui ont été arrêtées dimanche 6 mars selon les données compilées par OVD-Info, association indépendante de défense des droits de l’homme.

Les autorités du pays ont en effet décidé de réagir en sanctionnant et arrêtant les participants aux nombreuses marches de soutien à l’Ukraine. Selon les données du ministère de l’Intérieur russe, 1 700 personnes ont été arrêtées à Moscou et 750 à Saint-Pétersbourg dimanche. Des images de violences policières sont également régulièrement relayées sur les réseaux sociaux montrant les forces de l’ordre frapper des manifestants au sol au moment de leur arrestation. Par ailleurs, la législation a été modifiée la semaine dernière pour sanctionner toute personne coupable aux yeux du Kremlin de relayer des intox sur le conflit. Les peines encourues atteignent les 15 années de prison.

Les nouvelles arrestations de cette fin de semaine s’ajoutent aux 6 000 déjà recensées le week-end précédent. En tout, depuis le 24 février, ce sont 13 424 personnes qui ont été placées en détention suite à une manifestation d’opposition à la guerre. Plusieurs acteurs de la société civile ont également publiquement témoigné contre la décision de l’intervention militaire. La Confédération du travail, deuxième force syndicale de Russie, et 7 500 enseignants ou étudiants de l’université d’État Lomonossov de Moscou se sont joint à cette prise de position. Le journaliste engagé Alexey Sakhnin a appelé à soutenir cette mobilisation, condamnant cette guerre et ses conséquences. Ce dernier s’est exprimé en ce sens dans une vidéo diffusée dimanche au meeting pour la paix de Jean-Luc Mélenchon.

La mobilisation ne semble ainsi pas s’essouffler malgré le durcissement de la réaction des autorités. De nouvelles journées de manifestation sont déjà prévues cette semaine. Jusqu’à présent, ce sont des Russes de tout âge qui ont pris part au mouvement. Des personnes qui ressentent peu à peu dans leur quotidien les effets des sanctions internationales contre la Russie. Les foyers les moins aisées en subissent ainsi les effets les plus forts. Une situation qui ne devrait pas contribuer à tarir les revendications pour la paix.

Dans le même dossier

Les vidéos