dossier

Contre le lawfare

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@linternationale.fr 

l'article

Maroc : les journalistes Omar Radi et Imad Stitou placés en garde à vue

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Deux journalistes connus pour leur ton critique à l’égard de la monarchie ont été arrêtés le dimanche 5 juillet 2020 dans ce que les réseaux sociaux et les ONG dénoncent à demi-mot comme une affaire montée de toutes pièces.

Le journaliste marocain et militant des droits humains Omar Radi a été interpellé dimanche soir pour « ivresse publique et violences » puis placé en garde à vue à Casablanca, selon l’AFP citant le porte-parole de la sûreté nationale (DGSN). Une information aussi rapportée sur les réseaux sociaux et par le site d’informations local, Le Desk.

« Il a été placé en garde à vue sur instruction du parquet après un incident survenu hier soir vers 23 h 30 », a indiqué le porte-parole joint par l’AFP.

La justice marocaine avait annoncé le 24 juin avoir ouvert une enquête sur ce journaliste qu’elle suspecte de bénéficier de « financements de l’étranger » en lien avec des « services de renseignement ». Les autorités marocaines le soupçonnent de « liens avec un officier de liaison d’un pays étranger » qui a travaillé « sous couvert diplomatique depuis 1979 dans plusieurs régions de tensions » dans le monde.

Lire la suite sur Middleeasteye.net

Dans le même dossier

Les vidéos