dossier

La fin du libéralisme

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@linternationale.fr 

Texte de référence à venir…

l'article

Les Français travaillent moins que leurs voisins ? Macron ment

Lors de la présentation de son plan d’investissement “France 2030” le mercredi 12 octobre, Emmanuel Macron a affirmé que les Français travaillent moins que leurs voisins européens : “Quand on compare, nous sommes un pays qui travaille moins que les autres, en quantité. »
Une idée régulièrement reprise par les porte-paroles de la droite et du centre, et souvent utilisée pour justifier les réformes anti-sociales des gouvernements successifs. RTT, jours fériés, assurance-chômage… autant de raisons qui expliqueraient, selon leurs pourfendeurs, le manque d’activité des Français. Pourtant, si cette idée a la peau dure et revient souvent dans le débat public… il n’en reste pas moins qu’elle est absolument fausse.

Par Bastien Parisot

Si l’on prend en considération l’ensemble des contrats de travail à travers l’Europe (c’est-à-dire en intégrant les temps partiels, particulièrement prisés dans certain pays, comme la Hollande), la France s’affiche largement au-dessus de la moyenne européenne : alors que les Allemands travaillent en moyenne 35 heures, les Anglais 36,6 heures et les Allemands 37 heures par semaine, les Français pointent à 37,4 heures travaillées hebdomadaires.

De plus, l’embrouille sur le temps de travail devient particulièrement absurde si l’on décide de s’intéresser à la productivité des travailleurs européens. Car à ce petit jeu, les Français s’en sortent, une fois encore, admirablement bien. Selon une étude Eurostat de 2019, les travailleurs hexagonaux sortent quinze points au-dessus de la moyenne européenne, au-dessus de l’Allemagne, de l’Italie ou du Royaume-Uni.

Au point d’ailleurs que plusieurs économistes affirment que si les Français étaient moins productifs, le taux de chômage diminuerait… confirmant ainsi que la baisse du temps de travail aurait des effets bénéfiques sur le niveau de chômage dans le pays.

Une information reprise en 2015 par le journal anglais The Economist : “Les Français pourraient être en congés le vendredi, ils produiraient encore davantage que les Britanniques en une semaine.”

Une faute politique

Conclusion : le débat sur le temps de travail des Français comparé à celui de leurs voisins européens est absurde. Emmanuel Macron ne fait que reprendre une vieille rengaine de la droite libérale, pourtant maintes fois contredite.

À croire que le chef de file des marcheurs se moque bien d’entacher la réputation des Français à travers l’Europe, tant que cela sert sa volonté de réformes antisociales… Une faute politique majeure pour un chef de la diplomatie qui semble presque avoir oublié son rôle.

À quelques mois seulement de la fin de son mandat, Macron semble perdre pied sur la scène internationale. Incapable de défendre l’image de la France, humilié par Biden dans l’affaire des sous-marins, le voilà assenant un coup de menton supplémentaire à l’encontre des citoyens Français… le tout dans un air de fin de règne.

la revue de presse en direct

Dans le même dossier

Les vidéos