dossier

La Paix

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@linternationale.fr

Texte de référence à venir…

l'article

Le gouvernement israélien choisit l’escalade de la violence

Le bilan s’est malheureusement alourdi depuis la publication de notre article sur les responsabilités du gouvernement israélien dans la destruction des espoirs de paix. 83 palestiniens sont morts dans les raids israéliens sur Gaza, dont 17 enfants. 7 israéliens sont morts du fait des roquettes du Hamas, dont un enfant. Le bilan de cette irresponsable fuite en avant risque de s’alourdir de jours en jours. D’autant que, comme vient de le rappeler Eli Barnavi, ancien ambassadeur d’Israël en France et homme de paix, le premier ministre israélien Netanyahou mène depuis longtemps une politique cynique consistant entre autres à favoriser les franges politiques palestiniennes les plus radicales, comme le Hamas. Ce dernier, tout aussi affaibli politiquement, a lui aussi intérêt à l’escalade. Tous ceux aspirant à la paix sont victimes de cette fuite en avant guerrière.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Face à un rapport de forces disroportionné, les Palestiniens comptent comme toujours le plus de victimes. Mais cette politique du pire menace également la société israélienne, au sein de laquelle le niveau de haine a atteint un niveau sans précédent. Les arabes israéliens sont devenus des citoyens de seconde zone. Une situation officialisée depuis la terrible loi ethno religieuse de 2018, dénoncée par tous les progressistes à l’époque, faisant du seul « peuple juif » le seul souverain en Israël. C’est dans ce contexte de tensions énormes dans de nombreuses villes israéliennes qu’a eu lieu, entre autre, le terrible lynchage d’un arabe israélien par des militants israéliens d’extrême droite filmé en direct.

Pendant ce temps, en France, la police de Macron a arrêté et placé plusieurs heures en garde à vue, alors qu’il sortait d’une rencontre au Ministère des Affaires Etrangères, le Président de l’Association France Palestine Solidarité, Bertrand Heilbronn. Qu’un militant pacifique des droits humains, qui n’a jamais cédé le moindre pouce à quelconque esprit de haine, puisse être ainsi traité en criminel en dit long sur le recul des libertés publiques dans notre pays.

Le groupe parlementaire de la France insoumise avait lui, appelé à la libération de M. Heilbronn.

Dans le même dossier

Les vidéos