dossier

La révolution citoyenne

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@linternationale.fr

l'article

🛑 Il faut protéger la république du Rojava !

La démocratie du Rojava permet à des peuples kurdes, arménien ou de différents horizons, cultures et religions de cohabiter ensemble. Enclavée dans un Proche-Orient fait de dictatures, il faut protéger cette république, ce lieu d'expérimentations, par exemple des binômes paritaires à chaque instance décisionnelle, cet espace où l'autogestion a pris le pas sur le capitalisme. Si pour commencer l'année 2021 vous voulez comprendre ce qu'est le Rojava, cet article est fait pour vous !

Cet article a été publié le 12 janvier 2021 par Pierre Bance dans Reporterre. Pierre Bance est l’ancien directeur des éditions Droit et Société, et auteur de La Fascinante Démocratie du Rojava. Le contrat social de la Syrie du Nord.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Nous avons nos soucis : le coronavirus, son vaccin, les plans sociaux qui se multiplient, la dette qui grossit, des libertés publiques malmenées, les défaillances de la démocratie représentative… Cela justifie-t-il que l’on oublie la petite république du Rojava ?

Là-bas, quelque part en Mésopotamie, se mène une expérience que nous devrions soutenir et protéger. Parce que nous sommes redevables à ceux qui ont vaincu territorialement l’État islamique au prix de plus de 11.000 morts et 24.000 blessés pour un effectif de 70.000 combattants. Parce que le Rojava, ce n’est pas seulement cette épopée militaire des Kurdes et de leurs alliés arabes, c’est aussi une expérience démocratique inédite et fascinante.

Inédite, car la constitution du Rojava, nommé Contrat social de la Fédération démocratique de la Syrie du Nord, lie démocratie directe et démocratie parlementaire. Alliage improbable de communes autonomes, d’assemblées législatives et de conseils exécutifs de cantons et de régions, tous fédérés par l’Administration autonome démocratique.

Vous pouvez lire la suite de l’article sur Reporterre

Dans le même dossier

Les vidéos