dossier

La révolution citoyenne

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@linternationale.fr

l'article

« Il a la carrure pour être président » – Gabriel Serville dit son intérêt pour la candidature de Mélenchon

Le président de l’Assemblée de Guyane vient de l’annoncer : Jean-Luc Mélenchon a la carrure pour être président. Un nouvel intérêt pour le favori de la gauche pour 2022, après le soutien d’Huguette Bello, présidente de la Réunion. L’intérêt de cette figure politique particulièrement engagée dans la lutte contre la remise en cause permanente des acquis sociaux et des libertés, envoie un message fort : celui d’un combat commun pour la justice sociale et contre le réchauffement climatique. Notre article.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Des engagements communs

« Il y a toujours eu cette passerelle entre Jean-Luc Mélenchon et moi même, et entre mon groupe et le groupe de La France insoumise à l’Assemblée nationale. Je vois quelqu’un qui a une étoffe, une carrure pour assumer les fonctions de président de la République ? La France a besoin d’avoir à sa tête quelqu’un qui a de l’ambition de la détermination et Jean-Luc Mélenchon est quelqu’un avec qui je partage des valeurs commune d’humanisme et de tolérance. Je considère que face aux temps difficiles que nous vivons aujourd’hui, il faut des hommes capables et qui ont ces valeurs là ». L’hommage est signé Gabriel Serville.

Ancien professeur de mathématiques et proviseur d’un lycée professionnel, Gabriel Serville a été élu Président de la collectivité territoriale de Guyane le 27 juin 2021 avec 54,83% des voix contre 45,17% pour le président sortant Rodolphe Alexandre.

Député depuis 2012 et ancien maire de Matoury, l’homme politique a de nombreux points communs avec Jean-Luc Mélenchon : en effet, il est connu pour son engagement sans faille pour l’amélioration des services publics, notamment l’accès aux soins et le système éducatif. Il est également fermement opposé à l’orpaillage illégal en Guyane qui entraîne « un drame sanitaire, écologique, économique et social » et dénonce sans cesse les ravages « de l’exploitation abominable de la misère humaine qui entoure cette activité ». Des luttes communes pour deux leaders de gauche, qui se rejoignent également sur les questions d’autonomie énergétique et de souveraineté alimentaire.

Gabriel Serville et Jean-Luc Mélenchon, une vision commune

Lors de la Convention Populaire à Reims, Gabrielle Serville a tenu à adresser, en vidéo, un « message de profonde reconnaissance » à Jean-Luc Mélenchon. Personne ne l’ignore, le candidat à la présidentielle de 2022 est particulièrement attentif à la situation dans les Outre-mer, en première ligne sur les questions d’ordre climatique et social et qui « fonctionnent comme des loupes sur la trajectoire de la France en général ».

Si Gabriel Serville et Jean-Luc Mélenchon partagent la vision commune qui consiste à mettre en priorité l’harmonie entre les êtres humains et avec la nature, ils savent que cela passe par une refondation des institutions. Et c’est ce qui est nouveau avec le président de l’Assemblée de Guyane : il souhaite amorcer un changement institutionnel afin que les Outre-mer puissent adapter les lois nationales votées dans l’hexagone, à la réalité de leurs territoires. C’est ce que défend Jean-Luc Mélenchon, qui la redit dans sa dernière note de blog sur le sujet : « Il est loin le temps où l’on pouvait penser que les performances de l’hexagone était le destin promis à tous les territoires français. »

Jean-Luc Mélenchon en visite officielle en Guyane

Le candidat en tête de la gauche est actuellement en visite officielle en Guyane pour une semaine, afin de présenter le programme de l’Union populaire aux acteurs des mouvements sociaux et écologiques de ce territoire où les inégalités explosent, aggravées par la crise sanitaire.

Il a également visité le centre spatial guyanais et fut présent au lancement d’Ariane V le 22 octobre. L’occasion pour lui de donner un discours national sur la question de l’Espace.

Si la Guyane est historiquement ancrée à gauche, elle l’a d’autant plus illustré lors de la dernière élection présidentielle où Jean-Luc Mélenchon était arrivé en tête au premier tour.

Les Guyanais connaissent l’attachement du candidat de l’Union Populaire aux Outre-mer et savent que le programme L’Avenir en Commun est le seul à la hauteur des enjeux dans ces territoires, sur la question des inégalités, de la souveraineté et du défi majeur que doit relever l’humanité : le changement climatique.

Dans le même dossier

Les vidéos