dossier

La révolution citoyenne

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@linternationale.fr

l'article

Daniel Jadue, un maire rouge aux portes du pouvoir au Chili

Tourner la page de la présidence de Sebastián Piñera, l'homme d'affaire de droite au profit du communisme, voilà ce que laissent espérer plusieurs sondages ! Daniel Jadue, maire de Recoleta, commune de près de 150 000 habitants progresse de manière constante dans les sondages. Il est passé de 6 à 24%. Pour autant, rien n'est fait puisque depuis les années 1930, le Parti Communiste n'a présenté qu'un seul candidat à ce scrutin. Plusieurs scrutins doivent encore être passés ainsi qu'une primaire, mais ces sondages peuvent laisser rêver à un autre Chili...

Cet article a été rédigé par Pierre Cappanera sur le site Les 2 rives, le 7 octobre 2020

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Au fil des mois, dans les sondages pour la présidentielle, Daniel Jadue, le très populaire maire communiste de Recoleta, est passé progressivement de 6 à 24% des voix. Ces chiffres dépassent largement l’influence traditionnelle du PC du Chili qui se situe à environ 5% des voix. Ses meilleurs scores, le PC les a obtenus dans les années 70, durant l’ère de l’Unité Populaire qui recueillait 16% des voix.

Les données très favorables à Daniel Jadue traduisent pour une part l’augmentation de l’influence du PC à partir de l’explosion sociale du 18 octobre. Elle reflète aussi l’aura personnelle dont bénéficie Daniel Jadue comme maire de Recoleta, une des communes de Santiago. Dans sa commune, Daniel Jadue a été à l’initiative de très nombreuses expérimentations sociales. En particulier, Daniel Jadue a créé à Recoleta la première pharmacie municipale populaire qui pratique des prix de médicaments entre 30 et 50% inférieurs à ceux de la concurrence du privé. Daniel Jadue est un homme ouvert, il aide même des municipalités de droite qui souhaitent monter des pharmacies populaires. Il a aussi lancé un plan de production électrique par panneaux solaires pour que sa commune soit autonome en matière d’énergie et ne dépende plus de l’offre privé.

« Au Chili, un président peut faire obstruction à la justice, un procureur peut être intimidé pour faire son travail, un homme d’affaires peut réduire les amendes de millionnaires, et une longue liste d’injustices qui ne peuvent plus être tolérées … Le Chili doit changer ! »

Lire la suite de l’article sur Les 2 rives

Dans le même dossier

Les vidéos