dossier

La révolution citoyenne

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@linternationale.fr

l'article

États-Unis : réquisition de 50 logements vides pour des sans-domicile

A Philadelphie, des militants ont réussi à récupérer cinquante logements vides pour y installer des personnes sans-domicile. Cette victoire est un modèle d'action militante à l'heure où les logements vides, pendants de la gentrification et de l'appropriation des villes par quelques-uns se développent partout. Que chacun puisse avoir un logement décent doit être une priorité en 2020 et pour cela, il faut réquisitionner.

Cet entretien a été réalisé par Amy Goodman sur le site DemocracyNow et a été publié le 29 septembre 2020. Accessible en anglais.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Dans une victoire historique pour les personnes sans domicile, les responsables de la ville de Philadelphie ont accepté de remettre 50 maisons vacantes à un trust foncier communautaire, après des mois d’organisation et de protestations. Nous entendons l’un des organisateurs et parlons à Keeanga-Yamahtta Taylor, de Philadelphie, qui a beaucoup écrit sur l’insécurité du logement et qui affirme que les actions directes qui y sont menées sont applicables dans tout les États-Unis.

« Cette dynamique existe dans tout le pays où vous avez à la fois des logements vides et des personnes sans logement, une expression complètement irrationnelle de ce que signifie le capitalisme américain »

keeanga-Yamahtta Taylor

Le mouvement soutenu à Philadelphie a établi « un modèle de ce que tous les groupes d’organisation et d’activisme des locataires devraient adopter, c’est-à-dire occuper l’espace, occuper les propriétés et exercer une pression politique sur les autorités du logement public pour qu’elles fassent leur travail et logent les personnes qui sont sans logement ».

Lire l’interview sur le site Democracy Now

Dans le même dossier

Les vidéos