Europe

Tous les articles

Le Sommet Social de l’Union européenne, qui a réuni les chefs d’État et de gouvernement à Porto les 7 et 8 mai dernier, était censé marquer un "tournant social" pour l'Union européenne, dans un contexte de profonde crise dans tout le continent. Il n’en est sorti que des mots creux et aucun engagement concret, visiblement la seule chose dont l’UE est capable en matière de social, alors même que la crise sanitaire nous montre plus que jamais l'innocuité des dogmes du marché et de la concurrence sur lesquels reposent ses politiques.
442 parlementaires européens ont adressé le 1er mars 2021 une lettre ouverte aux ministres européens des Affaires étrangères et au Haut Représentant de l’Union européenne. Elle constitue un moment important de la mobilisation européenne contre la colonisation israélienne de la Palestine. Elle a été initiée par Avraham Burg, l'ancien président de la Knesset. Un tiers des signataires sont membres du Parti travailliste britannique. Parmi les signataires peuvent être mentionnés Jean-Luc Mélenchon, Clémentine Autain ou Danièle Obono.
La députée insoumise Manon Aubry a lancé une campagne contre l'impunité des multinationales. Contre ceux qui bafouent les droits humains et détruisent l'environnement, Manon Aubry propose de rendre le pouvoir aux citoyens. Cette campagne vise à se mobiliser quelques jours avant le vote du Parlement européen concernant le devoir de vigilance des entreprises. Une campagne à relayer avec le hashtag qui commande !
Les questions des communs et de la nature sont revenues à l'agenda politique : dans un contexte de lutte contre le réchauffement climatique et le pillage des ressources naturelles dont les quantités sont pour certaines limitées, quelle place donner à la nature ? Des eurodéputés dont Younous Omarjee travaillent pour faire progresser les droits de la Nature et des animaux. Un travail exigeant qui ne fait que commencer mais salutaire pour protéger les espèces et les écosystèmes de plus en plus menacés !
En Europe, la crise sociale continue et frappe de manière particulièrement vive les plus jeunes. Des étudiants aux jeunes travailleurs, ceux-ci sont particulièrement touchés par le chômage et des contrats qui ne les rémunèrent pas à hauteur du travail qu'ils font, quand il ne s'agit pas de salariat déguisé. Une résolution en ce sens avait été adoptée à l'automne 2020.
Le 20 janvier 2021 restera comme le jour d'une surprise au Parlement européen : un amendement reconnaissant l'écocide a été adopté. Il figurera dans le rapport annuel sur les droits humains et la démocratie. Il demande maintenant qu'il soit inscrit auprès de la Cour Pénale Internationale comme crime contre l’humanité. Une avancée à saluer à l'heure où certains États demeurent très frileux concernant la reconnaissance de ce crime.

Par format

Par date

Par dossiers