À la une

Tous les articles

L'Organisation Internationale du Travail a été créée en 1919 pour « poursuivre une vision basée sur le principe qu'il ne saurait y avoir une paix universelle et durable sans un traitement décent des travailleurs ». Centenaire, cette organisation se bat au quotidien pour la dignité des travailleurs : interdiction du travail des enfants, protection des travailleurs fragiles, l'OIT demande aujourd'hui que « pour mieux reconstruire après la pandémie afin de pouvoir mieux résister aux périls à venir, nous avons besoin de solidarité au niveau international et d’une meilleure protection sociale universelle qui protège tout autant les personnes les plus pauvres et les plus marginalisées que celles qui, à l’heure actuelle, ont les moyens de la financer ».
Près de 15 millions de Chiliens pouvaient voter le 25 octobre 2020. Les jeunes qui avaient boudé les précédents scrutins se sont déplacés en nombre. En se prononçant sur la Constitution et le type d'assemblée qu'il voulait voir naître, c'est la constituante que le peuple a largement plébiscité ! Plus qu'une convention mixte de citoyens et parlementaires, ils ont demandé une assemblée paritaire uniquement faite de citoyens !
Les escadrons de la mort argentins (l'Alliance anticommuniste argentine) ont fait plus de 1 500 victimes dans les années 1970 dans le cadre de la répression des militants d'abord de l'aile gauche péroniste puis des militants de gauche et communistes. Elle a été créée par José López Rega, ministre des affaires sociales entre 1973 et 1975. Mario Sandoval fait partie des personnes qui ont assassiné des militants politiques. Il est arrivé en France en 1986 où il travaille comme consultant en sécurité puis dans l'enseignement supérieur avec un CV des plus hasardeux. Pourtant, personne n'a remis en cause sa place. A-t-il bénéficié de complicités ? C'est sur cette affaire, entre l'Argentine et la France, dictature militaire et institutions de la République que StreetPress revient.
Gustavo Herrera, directeur de la campagne présidentielle de la Colombia Humana-UP a été assassiné le 20 octobre 2020. Le 2 octobre 2020, c'était l'historien et universitaire Campo Elías Galindo qui était tué. Les parlementaires français et européens, dont Manuel Bompard, eurodéputé et membre du Monde en Commun ont rédigé une lettre pour dénoncer l'assassinat des membres de ce parti.
Dimanche 19 octobre 2020, Luis Arce a remporté les élections présidentielles boliviennes malgré les pressions qui pesaient sur les membres du Mouvement vers le Socialisme (MAS). Les Boliviens ont fait le choix de fermer la parenthèse du coup d'État qui avait chassé Evo Morales du pouvoir. Dans une note de blog, Jean-Luc Mélenchon analyse ce scrutin et les conséquences du résultat.
« Être sénateur, c'est parler aux gens, aller à leur rencontre, ça ne se joue pas dans les bureaux », voilà les mots de José « Pepe » Mujica, ancien président de l'Uruguay (2010-2015) lorsqu'il a annoncé le 20 octobre 2020 sa démission du Sénat. L'élu, ancien ministre et sénateur est connu pour ses mesures progressistes adoptées dès 2013, des lesures précurseuses en Amérique latine : avortement ou encore légalisation du cannabis. Il fait aujourd'hui le choix du terrain, plus que des institutions.
Les deux anciens présidents brésiliens, Luiz Inácio Lula da Silva (2003-2011) et Dilma Rousseff (2011-2016) sont réunis sur l’invitation du Parti des Travailleurs. La situation du pays est désastreuse : le 9 octobre 2020 le pays a dépassé les 150 000 morts et ne parvient pas à enrayer la hausse des contaminations. La consultation des anciens présidents par leur Parti pourra faire émerger de nouvelles idées, portes d’espoir dans un climat délétère.
Depuis la mi-octobre 2020, le Peuple se retrouve pour manifester à Bangkok pour réclamer une réforme de la monarchie, la démission du Premier ministre et davantage de démocratie. Depuis la suspensions de la Constitution en 1997, c'est en effet le Premier ministre qui gouverne en étant également à la tête du pouvoir militaire. Les manifestants se rassemblent, prononcent leurs revendications, avant de se dissoudre et ce, malgré l'interdiction de rassemblement prononcée par le Gouvernement. La technique du rassemblement puis de la dissolution constitue une technique pour limiter les arrestations des manifestants. La presse note qu'on compte beaucoup de femmes et d'étudiants parmi les manifestants.
Plus les jours avancent plus Donald Trump semble accorder peu d'importance aux règles de la démocratie. Après une mandature d'outrance, ce sont les modalités du scrutin qui sont aujourd'hui remises en causes : délégitimation du vote électronique, perturbation du scrutin, judiciarisation du rapport à ses adversaires (le lawfare encore et toujours, dans toujours plus de pays)... Les élections de novembre 2020 seront-elles la fin de la démocratie aux Etats-Unis ? C'est ce que de plus en plus de commentateurs, militants ou journalistes redoutent...
Au mois d'avril 2020, Thomas Dietrich membre de l'équipe du Monde en Commun révélait les dessous d'un montagne fiscal mêlant néocolonialisme, dictature et corruption. Une enquête de Libération publiée le 11 octobre 2020 réactive et confirme ce que l'écrivain avait révélé quelques mois auparavant : Anne Lauvergeon (Suez, ALP) ou encore Xavier Niel (Iliad, Free) ont pillé la Guinée en s'appuyant sur le pouvoir en place.

Par format

Par date

Par dossiers