dossier

La révolution citoyenne

Le Monde en commun publie des articles et contenus audiovisuels accessibles dans 3 langues : français, anglais, et espagnol. L’objectif est de rendre accessible tous les contenus au plus large public. Pour cela, la langue ne doit pas être un obstacle.

Nous sommes en train de constituer un groupe de volontaires qui se chargeront de traduire l’ensemble des contenus afin de les présenter dans au moins trois langues (français, anglais, espagnol).

Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de nous adresser un mail à contact@linternationale.fr

l'article

À Bangkok, le Peuple se soulève pour la démocratie !

Depuis la mi-octobre 2020, le Peuple se retrouve pour manifester à Bangkok pour réclamer une réforme de la monarchie, la démission du Premier ministre et davantage de démocratie. Depuis la suspensions de la Constitution en 1997, c'est en effet le Premier ministre qui gouverne en étant également à la tête du pouvoir militaire. Les manifestants se rassemblent, prononcent leurs revendications, avant de se dissoudre et ce, malgré l'interdiction de rassemblement prononcée par le Gouvernement. La technique du rassemblement puis de la dissolution constitue une technique pour limiter les arrestations des manifestants. La presse note qu'on compte beaucoup de femmes et d'étudiants parmi les manifestants.

Cet article a été publié par la rédaction de Khaosod English, le 20 octobre 2020. Ce journal est la branche anglaise du journal thaïlandais Khaosod. Si ce dernier est le troisième quotidien le plus lu en Thaïlande, son édition anglaise née en 2013 est critique du gouvernement militaire thaïlandais.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

De jeunes manifestants, dont beaucoup de femmes et de lycéens, ont brièvement investi certaines parties de Bangkok lundi et pendant le week- end pour exiger la démission du gouvernement, malgré les menaces de la police de les poursuivre.

Les correspondants anglais de Khaosod ont noté qu’environ 70% des manifestants qui ont occupé l’intersection de Kaset dans le Nord de Bangkok lundi étaient des femmes. Avec le slogan « tout le monde est un leader », ces manifestants façonnent un nouveau mouvement au milieu de la répression policière qui a mis presque tous les militants de premier plan derrière les barreaux.

« La violence du gouvernement fait que les gens se réveillent », a déclaré une jeune fille de 17 ans de l’école Horwang. « Les gens qui se battent ici se battent pour tout le monde. L’utilisation de la violence par le gouvernement les rend encore plus malheureux à nos yeux ».

Lire la suite de l’article sur Khaosod

Dans le même dossier

Les vidéos