l'article

Situation de crise humanitaire en Bosnie : des réfugiés laissés sans aide au cœur de l’hiver

En Bosnie, les groupes de défense des droits des réfugiés alertent à propos d'une crise majeure en cours. Un camp situé près de la frontière bosniaque avec la Croatie abrite près de 1 000 personnes qui espèrent traverser en Europe occidentale pour demander l'asile est aujourd'hui en danger à cause des très basses températures hivernales. L'Union Européenne a débloqué 3,5 millions d'euros d'aide humanitaire pour leur venir en aide, le 4 janvier 2021 après plusieurs semaines sans que personne ne réagisse.

Cet article a été publié par la rédaction de Modern Diplomacy le 29 décembre 2020

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Les agences des Nations Unies et les partenaires humanitaires ont appelé les autorités de Bosnie-Herzégovine à agir d’urgence pour aider des centaines de migrants, bloqués et sans abri, au milieu des températures hivernales glaciales.

Les migrants et les demandeurs d’asile ont perdu leur abri après la fermeture du camp de tentes d’urgence de Lipa, situé dans le nord-ouest du pays, qui a ensuite été détruit par un incendie le 23 décembre.

« Avec les récentes chutes de neige abondantes et les températures sous le point de congélation, jusqu’à 500 personnes actuellement bloquées sur le site de l’ancien camp de Lipa sont en danger immédiat de sécurité, de santé et de protection », ont déclaré samedi l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) dans une déclaration commune.

« En l’absence de chauffage sur le site, des gelures, de l’hypothermie et d’autres problèmes de santé graves sont déjà signalés par les personnes bloquées sur le site. Malgré les efforts des acteurs humanitaires pour fournir une aide d’urgence, leurs vies sont en danger immédiat », ont-ils ajouté.

Les agences des Nations unies ont été rejointes par les ONG humanitaires Danish Refugee Council, Medecins Du Monde et Save the Children.

Vous pouvez lire l’article en intégralité sur Modern Diplomacy

En ce moment sur Le Monde en Commun

Les vidéos